Andy Delort, un come-back parmi les sifflets ? – Jeune Afrique

By | September 22, 2022

Islam Slimani, meilleur buteur de l’histoire de l’équipe algérienne (40 buts), a jeté les bases dès son arrivée à Oran, où les Fennecs rencontreront la Guinée et le Nigeria en amical du 23 au 27 septembre. Interrogé par des journalistes à son arrivée à l’hôtel où loge l’équipe, l’attaquant brestois leur a conseillé “de parler à ceux qui sont revenus car je ne suis jamais parti, j’ai toujours été celui-là”. Une pique adressée, tout le monde l’a compris, à Andy Delort, 30 ans, l’attaquant niçois et, soit dit en passant, adversaire de Slimani dans la surface offensive des champions d’Afrique 2019.

Lis

Algérie – CAN 2019 : Belmadi, les dix mois qui ont tout changé

Il y a un an, en octobre 2021, Delort, qui venait d’être transféré de Montpellier à Nice, annonçait sa décision de quitter provisoirement l’équipe nationale pour se consacrer à son nouveau club. Cette décision, prise trois mois avant la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun, a été particulièrement mal accueillie. Algérie, et pas seulement Djamel Belmadi, l’entraîneur des Fennecs. Il en a profité pour s’interroger publiquement sur l’attitude des responsables niçois, qui avaient fait pression sur Delort et d’autres joueurs africains pour qu’ils ne participent pas à la compétition.

Un vestiaire plein d’ego

Onze mois plus tard, Andy Delort (11 sélections, 2 buts), international depuis 2019 – sa mère est d’origine algérienne – et champion d’Afrique en Egypte au mieux de sa forme, est de retour avec une équipe en convalescence après l’échec de la CAN du Cameroun et de la Coupe du monde. défaite face au Cameroun (1:0, 1:2). Il a présenté ses excuses au peuple algérien et a ajouté qu’en 2021, il avait décidé de démissionner également pour des raisons privées, ce que Belmadi a confirmé. L’entraîneur algérien n’a pas tardé à préciser que “Delort s’est exclu de la sélection parce qu’il [Belmadi] n’a jamais fermé la porte à personne, mais si l’Algérie s’était qualifiée pour la Coupe du monde, Andy n’aurait pas été appelé pour ces deux matches amicaux.”

See also  Football - Bradley Danger (Rodez) : "On se sent de mieux en mieux"

Lis

Algérie – CAN 2019 : Youcef Atal, l’art de contre-attaquer

La déclaration brève mais sèche de Slimani suggère donc que Delort ne sera pas nécessairement le bienvenu dans un vestiaire chargé d’ego. “Même si certains ne sont pas contre le retour de Delort, d’autres, même s’ils sont minoritaires, n’ont pas oublié son attitude depuis un an et ils ne sont pas particulièrement contents de le revoir”, confirme Mouadh Nemroudi, journaliste radio. El-Bajah. Slimani, connu pour son franc-parler, est bien sûr de la partie, tout comme les autres cadres de l’équipe, mais pour Ali Fergani, ancien international algérien puis entraîneur des Fennecs, le bien-être de l’équipe doit primer sur les cas personnels. “Si Belmadi a rappelé Delort, c’est qu’il pense en avoir besoin. Le joueur s’est excusé d’avoir dû être maladroit dans sa communication l’année dernière, mais l’entraîneur est intelligent et il a toujours dit qu’aucune porte n’est fermée… Même si évidemment tous ne le sont pas. bon marché en sa présence, je pense qu’il sera bien reçu”.

See also  Football. Qualifié pour le 4ème tour, JS Audrieu continue sa belle histoire

Comment Oran va-t-il l’accueillir ?

Depuis Kenchela dans les Aurès, où il entraîne l’équipe locale promue en Ligue 1 cette saison, Nabil Neghiz, qui a brièvement été entraîneur en 2016, se souvient comment “le nom Delort était autrefois blacklisté, comme parfois c’était le cas”. qui a décidé de quitter l’équipe nationale ne reviendrait certainement jamais. C’est différent aujourd’hui et j’aurais fait la même chose si j’étais Belmadi. Delort est l’un des bons attaquants du championnat de France, il a besoin de lui, alors il l’exhorte : “Si l’accueil de l’attaquant de l’OGC Nice dans le vestiaire pourrait être plutôt mitigé, l’autre question concerne l’attitude du public algérien et notamment celui d’Oran étant donné que les deux rencontres des Fennecs se joueront dans la grande ville du Nord-Ouest.

Lis

Algérie : CAN 2019, corruption, éducation… les résultats contrastés de Kheireddine Zetchi

La ville portuaire n’a plus accueilli l’équipe nationale depuis le 4 septembre 2005 et une humiliation du Nigeria (2-5) en éliminatoires de la Coupe du monde 2006. L’Algérie s’est ensuite installée à Blida, où elle a disputé la grande majorité de ses matches internationaux. . “C’est un public qui aime particulièrement la sélection et je pense que leur attention sera d’abord attirée là-dessus, même si Delort sera sans aucun doute sifflé depuis une partie du stade”, a affirmé Neghiz. Mouadh Nemroudi veut partager l’optimisme de l’entraîneur de l’USM Kenchala, mais le journaliste prédit plutôt un accueil moins favorable. “D’après ce que j’entends, ce que nous lisons sur les réseaux sociaux, il y a plus de personnes hostiles au retour de Delort qu’il n’y en a pour lui. Je ne serais pas surpris qu’une grande partie du stade le siffle…”

See also  Football - Ligue 2 : battu à Annecy, le QRM entre en vigilance rouge

Mais il est probable que le match se termine en faveur de l’Algérie pour que les foules du nouveau stade olympique d’Oran s’inquiètent davantage pour leur équipe que pour elles. Cas Éteindre…