avec ou sans risque ?

By | August 18, 2022

Les colorants alimentaires, qui nous aident à donner de l’esthétique à nos plats, prennent désormais une place de choix dans nos cuisines. La version naturelle, sous forme de poudre, de gel ou de liquide, est aujourd’hui un ingrédient indissociable de la belle esthétique de nos plats, de l’entrée au dessert. Plus couramment en cuisine, le colorant alimentaire naturel est défini comme une solution colorée « 0 risque », mais que vaut vraiment ce produit ? Son utilisation et sa consommation sont-elles vraiment sans dangers et sans effets secondaires ? On fait le point.

Colorant alimentaire naturel : Kesako ?

Pour éviter de manger des aliments transformés, certains préconisent d’utiliser autant que possible des colorants alimentaires naturels sans se rendre compte de ce que c’est réellement. Mieux vaut donc avoir une idée précise de ce qu’est un colorant alimentaire naturel. Utilisé depuis des siècles pour colorer les aliments et fabriqué à partir de pigments issus de diverses plantes, aliments ou insectes, il est le résultat d’un procédé entièrement naturel sans aucun additif ajouté. Certaines des sources les plus couramment utilisées pour l’extraction de la couleur par les principaux fabricants comme Exberry sont les caroténoïdes, la chlorophylle, les anthocyanes et le curcuma. De même, certains insectes peuvent également être utilisés pour obtenir de nouvelles couleurs.

See also  Crise climatique : 50 petits gestes à accepter

La raison pour laquelle certaines couleurs ne sont pas disponibles est que l’origine de la teinte n’est pas une plante ou un insecte. Par conséquent, les utilisateurs sont souvent obligés de faire des mélanges pour avoir une gamme plus large de nuances et de teintes.

Les différentes sources de teintes pour les teintures naturelles

Les colorants naturels en poudre sont issus d’éléments naturels et ne présentent donc aucun risque pour le consommateur.Voici un aperçu détaillé des différentes sources de couleurs des colorants naturels :

Les caroténoïdes sont de couleur rouge foncé, jaune ou orange. Le caroténoïde le plus courant est probablement le bêta-carotène, responsable de la couleur orange vif des patates douces et des courges. Parce que le bêta-carotène est liposoluble, c’est un excellent choix pour colorer les produits laitiers, qui sont généralement riches en matières grasses. Le bêta-carotène est donc souvent ajouté à la margarine et au fromage. Et oui, si vous mangez trop d’aliments contenant du bêta-carotène, votre peau peut devenir orange. Heureusement, cette condition est inoffensive.

See also  Pour mieux savourer vos plats, mangez... la bouche ouverte, dit la science

La chlorophylle est un autre pigment naturel présent dans toutes les plantes vertes. Cette molécule absorbe la lumière du soleil et utilise son énergie pour synthétiser des glucides à partir de dioxyde de carbone et d’eau. Ce processus, appelé photosynthèse, est à la base de la vie sur terre. Les aliments à saveur de menthe ou de citron vert, comme les bonbons et la crème glacée, sont parfois colorés avec de la chlorophylle.

Soit dit en passant, la meilleure source naturelle de couleurs violet foncé et bleu est l’anthocyane. Les raisins, les bleuets et les canneberges doivent leur riche couleur à ce composé organique. Contrairement au bêta-carotène, les anthocyanes sont solubles dans l’eau, elles peuvent donc être utilisées pour colorer les produits à base d’eau. Les croustilles de maïs bleu, les boissons gazeuses colorées et la gelée sont souvent colorées avec des anthocyanes.