Changement dans le mode de gestion des crèches sur le territoire du Volvestre : conséquences pour l’admission ?

By | October 8, 2022

Rester dans l’administration (fonction publique) ou basculer dans la délégation de service, telle était la question. Après plus d’un an et demi de réflexion et de délibération des plus ouvertes, le Conseil extraordinaire a décidé le 29 septembre : Il s’agira d’une délégation de service public. Une décision politique pour l’avenir, selon le président.

Repris en 2007 par l’ancienne Communauté de Communes du Volvestre, les métiers de la petite enfance ont évolué pour répondre aux besoins des familles du territoire.

Depuis sa fusion avec la Communauté de Communes Garonne-Louge en 2017, Volvestre compte 6 crèches pour un total de 178 crèches. Cinq d’entre eux sont gérés par la régie de l’Etat (service public) et le sixième, situé à Longages, est géré par une délégation de service public d’une association, Mutualité Française, organisme spécialisé reconnu pour ce type de mission, géré.voir réciprocité

Dès lors, une harmonisation de la gestion de la pépinière, discutée depuis mars 2021, était nécessaire. Après un diagnostic du Service Petite Enfance, établi avec l’aide d’une agence de design spécialisée, plusieurs heures de travail et des entretiens avec des élus ont eu lieu. Responsables et agents de pépinière sur le meilleur mode de gestion à envisager pour le service.

See also  Avec le nouveau HONOR 70, Honor mise sur la puissance et une ambiance seventies

Le 29 septembre, après un ultime séminaire mi-septembre, le Conseil Municipal Extraordinaire a donc entériné le choix de la Gestion Délégation de Service Public (DSP) pour l’ensemble des écoles maternelles du territoire, qui retrouvent ainsi une unité d’exploitation.

Ce changement de mode de gestion, prévu au 1er janvier 2024, ne signifie en aucun cas une baisse de la qualité des services offerts par la commune ou un abandon de service public, mais au contraire une ambition accrue de mener une action publique forte politique en faveur de la petite enfance et de tous les sujets qui l’entourent : parentalité, handicap, pluralité des modes d’accueil, etc.

Au cours de cette rencontre, le président, M. Denis Turrel, a rappelé que le sujet abordé n’était finalement pas tant une question de mode de gestion, mais plutôt un choix politique pour l’avenir.

Soucieux du volet social, les élus ont veillé à ce que le statut des fonctionnaires soit maintenu à vie, dans le cadre de la procédure dite de détachement automatique. Les entreprises seront privilégiées et à partir d’octobre seront proposées aux contractuels répondant aux exigences légales.

See also  Victor Weinsanto, nouvelle sensation mode parisienne

Cette décision a été adoptée à une très large majorité : 42 pour, 4 contre, 2 abstentions.

C’est dans l’ancien canton de Rieux que l’on a pu constater les réticences à élire cette délégation de service public. Nous connaissons les liens de service public de certains d’entre eux. Maryse Vezat, maire de Rieux et vice-présidente du conseil départemental, Daniel ESCORIHUELA élu à Rieux Volvestre, Jean Marc Esquirol maire de Lacaugne et président du Sivom des Plaines et Collines de Volvestre et Jean-Marc MANFRIN maire de Bax, qui voté contre sans hésitation. Yves Caron Jourda, 1er adjoint au maire de Rieux Volvestre, et Jean Michel Cazaux, maire de Mailholas, se sont abstenus.

L’avenir dira si cette décision était la bonne à une très large majorité, mais quoi qu’il arrive, elle est le fruit d’une bonne pratique démocratique.