Cours express, infirmerie complète et affectations partielles

By | September 19, 2022

Le report de la Coupe du monde à l’automne (20 novembre-18 décembre) pour éviter la chaleur étouffante du Qatar bouleverse le calendrier habituel du championnat, qui s’était figé juste avant le début des sélections à Doha.

Le stage de préparation habituel avant le tournoi est annulé cette fois. Et comme il n’y a pas non plus de matches internationaux en octobre, septembre devrait être la dernière répétition du groupe de Didier Deschamps.

Malheureusement, le patron du champion du monde en titre croule sous une pluie d’absences. Outre Paul Pogba, qui se remet de son opération au genou droit, d’autres joueurs résistants tels que Presnel Kimpembe, Lucas Hernandez, N’Golo Kanté, Kingsley Coman et Karim Benzema sont absents.

La mésaventure a pris une tournure presque comique en fin de semaine : Adrien Rabiot, qui ne s’était pas remis d’une blessure musculaire, a cédé sa place à Boubacar Kamara, qui s’est blessé vendredi et a dû déclarer forfait, remplacé par Jordan Veretout.

See also  Football. Coupe de France : le programme des 5e et 6e tours en Bretagne

Les débutants en embuscade

N’eut été de cette cascade d’absences, les Monégasques Benoît Badiashile et Youssouf Fofana n’auraient probablement pas été invités au Château de Clairefontaine lundi. A eux de capitaliser car même si leur temps de jeu sera limité, ils auront l’entraînement et la vie de groupe pour s’exprimer.

Badiashile complète numériquement Kimpembe et Hernandez, défenseurs centraux gauchers comme lui, en doublant Clément Lenglet (15 sélections) dans des saisons comme Tottenham. Fofana a aussi déjà grillé les cercles de courtoisie, en retrouvant son ex-partenaire monégasque Aurélien Tchouaméni, désormais au Real Madrid.

Le troisième novice, Randal Kolo Muani, est peut-être celui qui a le plus à gagner. “Il apporte de la présence, de la profondeur et de nombreuses qualités avec une bonne efficacité”, a déclaré Deschamps à propos du nouvel avant-centre de l’Eintracht Francfort. L’ex-Nantais “ne (pas)” pensait qu’il serait appelé en sélection, mais maintenant qu’il est là “il y a une carte à jouer”, a-t-il glissé sur TF1.

See also  Un journal réunionnais boycotte la Coupe du monde au Qatar

fantômes aux dents longues

Trois “Espagnols” reviennent à Clairefontaine après une longue absence, à commencer par Ousmane Dembélé, sorti de l’Euro 2021 sur blessure et qui brille au Barça depuis plusieurs mois. Le très jeune papa “joue à un très haut niveau”, selon son entraîneur Xavi, et son retour chez les Bleus pourrait bien s’inscrire dans la durée.

Disparus depuis longtemps, les Madrilènes Ferland Mendy (mars 2021) et Eduardo Camavinga (octobre 2020) espèrent prendre l’avion pour Doha pour diverses raisons : l’arrière gauche a volé la place du titulaire Lucas Digne, toujours disponible, et le milieu a lui bien eu le talent et le temps de jeu pour s’imposer dans la rotation tricolore.

Pour Olivier Giroud, la fenêtre de septembre n’offre qu’une ouverture limitée pour la Coupe du monde. Comme en mars, son rappel est dû au forfait de Karim Benzema. Conjuguer les deux n’est pas une option pour Deschamps : Giroud (112 sélections, 48 ​​buts), champion du monde 2018, ne peut pas devenir une simple doublure qui se « contente de miettes », a-t-il répété à Téléfoot.

See also  Football : A Rodez, la défense cherche toujours la stabilité

Éviter le déclassement