De nombreux clubs maritimes recherchent

By | September 15, 2022

L’ES La Rochelle envisageait depuis longtemps d’accéder au National 3, mais le bordel administratif s’est terminé en août par une décision défavorable du Comité National Olympique et Sportif (CNOSF). Les Rochelais doivent donc se remettre au travail puisqu’un seul est élu en N3 en fin de saison comme d’habitude. Avec plusieurs arrivées de joueurs ayant connu un niveau supérieur, voire le milieu professionnel (Camara, Cissé, Niakaté, Mbondi, Delguel, Popsé, Karadachki), le recrutement est ambitieux.

L’ES La Rochelle envisageait depuis longtemps d’accéder au National 3, mais le bordel administratif s’est terminé en août par une décision défavorable du Comité National Olympique et Sportif (CNOSF). Les Rochelais doivent donc se remettre au travail puisqu’un seul est élu en N3 en fin de saison comme d’habitude. Avec plusieurs arrivées de joueurs ayant connu un niveau supérieur, voire le milieu professionnel (Camara, Cissé, Niakaté, Mbondi, Delguel, Popsé, Karadachki), le recrutement est ambitieux.

Saint-Jean-d’Angély a fait une petite révolution à l’intersaison avec le départ de Jérémie Delenne à Chauray, remplacé sur le banc par Mathieu Robin. Les Angériens font partie des candidats habituels au podium. L’effectif n’a cependant pas beaucoup changé avec l’arrivée du défenseur Merzaud (Angoulême, R1) et de Liassidji. Cet attaquant togolais de 34 ans a évolué à Cognac (National 3) avec de belles occasions de but (9 buts la saison dernière).

Le groupe a été remanié à Royan-Vaux avec le départ de sept joueurs potentiels, dont De Souza à l’ES La Rochelle. Mais Pascal Laidet annonce huit nouvelles recrues, dont Estival (N3, Jura), Bertrand (Thouars, R1) ou Senac (Angoulême, R1) et se dit “plutôt content du recrutement”. Le FC Rochefort de Martial Mikelbrencis retrouve l’élite régionale après vingt ans d’absence. Plusieurs joueurs sont arrivés (Balade et Davy, de retour de blessure), Perrault (Cabariot), Delaporte (Périgny)… L’objectif sera de s’adapter rapidement aux exigences de la R1 afin d’assurer leur place au sommet de la pyramide régionale à donjon.

See also  Foot - N3. Alençon. François Camacho, un avis toujours aussi affûté sur le football

2 Les candidats ne manquent pas en R2

Dans la poule B, plusieurs clubs charentais ambitieux se battent pour leur billet en Régional 1. A côté de Périgny on retrouve le FC Réthais, qui regroupe désormais les clubs de Saint-Martin, Sainte-Marie et Bois-Plage. Les insulaires n’ont jamais joué au sommet de la hiérarchie mais le président Michel Desfontaines a de grandes ambitions pour son club.

Légèrement dépassé par Rochefort pour rejoindre la R1 en mai dernier, l’AS Cozes repart avec l’objectif affiché de monter d’un cran.

Selon le projet annoncé par Moncef Azzoune à son arrivée au FC Étoile Maritime en 2021, la promotion est l’objectif. A noter qu’Ansley Panel, un attaquant du Poitiers FC (N3), et plusieurs joueurs de Regionalliga 1 comme Fadi Amrouche (Entente sportive Tarentaise) ont été recrutés. Autre figure de proue, Yaya Diaby, milieu défensif de la 3e division portugaise. Pour Dompierre-Sainte-Soulle et Elie Girard, qui découvriront la Régional 2 après trois arrivées en quatre saisons, l’essentiel sera de s’adapter à ce niveau de compétition avec une majorité de joueurs issus de sa formation.

Légèrement dépassé par Rochefort pour rejoindre la R1 en mai dernier, l’AS Cozes repart avec l’objectif affiché de monter d’un cran. Peu de choses ont changé dans l’effectif de Jamel Kouroghli, il pourra compter sur une attaque explosive avec les bombardiers Jordan Merzaud et Anthony Herman restants. Dans la Poule D, l’ES Saintes sera la seule équipe maritime face aux Girondins (Le Bouscat, Saint-Emilion, Libourne…). Ayant raté sa deuxième partie de saison 2021-2022, l’équipe de Nicolas Lopez Peralta a pour ambition de jouer dans le haut du classement, notamment avec l’arrivée de Thomas Bustreau, ancien joueur de Saint-Jean-d’Angély.

See also  Football amateur (Régional 1) : Grande-Synthe en passe six à Saint-André comme titulaire, Wegner réussit un triplé

3 En R3, enregistrez d’abord votre siège

Les dix équipes de Charente-Maritime engagées dans R3 visent dans un premier temps à ne pas être renvoyées au niveau départemental. Avec trois relégations sûres, plus huit équipes à la neuvième place, nous devrons perdre quelques points en cours de route. Les deux promoteurs (Aunis Avenir et Tonnay-Boutonne) retrouvent ce niveau après une tranche divisionnaire et s’il fallait citer un favori on pourrait ressortir Cap Aunis, avec un effectif habitué à évoluer ensemble, autour de Ludovic Devaux et son Attaquant Jules Magois, qui a marqué plusieurs fois en Coupe de France. Juste derrière, Marennes, Jonzac Saint-Germain, Nieul-sur-Mer, Laleu ou Saint-Palais, qui enregistre le retour de Diego Calderon à la barre, tenteront de jouer le rôle d’outsiders.

Zoom

Les femmes ont déjà repris la compétition

Les championnats régionaux féminins ont débuté le 10 septembre, avec trois équipes de Charente-Maritime évoluant en R2. Promu à ce niveau, l’ES a déjà porté un coup à La Rochelle en s’imposant sous les réserves de Châtellerault (0-7). Les filles de Fabrice Poullain poursuivent sur la bonne lancée de la saison dernière, où elles avaient inscrit le triplé (Championnat, Coupe des 2 Charentes et Coupe de Charente-Maritime) d’une attaque explosive.
Le FC Rochefort a également réalisé une solide performance lors de la première journée avec une nette victoire à domicile face à Oradour-sur-Vayres (4-0). En revanche, le FC Sud 17 – club formé en 2021 par la fusion du CS Bussac-Forêt et du FC Montendre – a raté le début de saison face à l’ES Essynaise (0-10).
Dès dimanche, au stade Le Parco, les Rochelaises disputeront le premier derby charentais face à Angoulême, une équipe qui vient également d’atteindre ce niveau. Les Angoumoisines ont perdu leur premier match de la saison face à Saint-Pantaléon (0-1). Le FC Rochefort affronte Niort Saint-Florent dimanche, tandis que le FC Sud 17 prendra sa revanche samedi soir dans son stade André Fretel de Bussac-Forêt contre Gradignan, battu 2-0 par Talence à domicile la semaine dernière. A noter que la pyramide du championnat féminin pourrait également évoluer, avec le projet de créer une Division 3 nationale avec deux poules de 12 équipes d’ici 2023.