Emmanuel Macron en mode “full contact” au Salon des Maires

By | November 23, 2022

Formule inédite, le président de la République évite cette année le Congrès des maires au profit du “contact direct” avec les élus lors du Salon, qui se tient ce mercredi à Paris. Comme une volonté de symboliser le retour de l’État sur les territoires à l’heure où les acteurs locaux craignent les conséquences de la crise économique, civique et climatique.




temps de lecture:
3 minutes


Emmanuel Macron n’est jamais avare de bouleversements et a décidé de rompre avec la tradition. Pour la 104e édition du Congrès de l’Association des maires de France (AMF), qui se déroulera cette année jusqu’à jeudi Porte de Versailles, le chef de l’Etat déambulera au milieu des tribunes du salon pendant plusieurs heures ce mercredi, mais son Premier ministre sera-t-il parti compléter la grand-messe des élus locaux. ” C’est un acte politique, mais pas un acte de défi “, a déclaré un assistant du président. En privilégiant une visite en mode « Salon de l’agriculture », Emmanuel Macron entend « discours descendant ” la ” un contact beaucoup plus direct et plus fort avec ceux qui font les premiers territoires “, nous expliquons-nous.

Emmanuel Macron, qui, comme à son habitude, recevra mercredi soir un millier de maires à l’Élysée, rentre cette fois dans le sac sans aucune annonce. ” Tout le matériel est là, on va pas réinventer la roue ‘ le palais justifie en listant les réalisations : les plans ‘Action en cœur de ville’ et ‘Petites villes de demain’, l’agenda rural, les 2 500 maisons de service françaises, les 200 nouvelles brigades de gendarmerie, la réouverture de 35 nouvelles sous -préfectures…

« Un effort sans précédent »

Sur le plan financier, traditionnelle pierre d’achoppement, l’exécutif balaie les critiques. ” Dans le budgetrappelle l’Elysée, La dotation globale de fonctionnement a été augmentée de 320 millions d’euros, un effort sans précédent en treize ans. “Il faut encore faire plus, prône le gouvernement, pour doter le Fonds vert de deux milliards d’euros voire” le tampon tarifaire pour atténuer la hausse des coûts énergétiques.

À quoi s’attendre d’une garde d’honneur présidentielle ? Si les relations avec l’AMF se sont apaisées, toutes les doléances n’ont pas disparu. La suppression envisagée de la CVAE, taxe professionnelle communale, a été perçue comme une nouvelle atteinte à l’autonomie fiscale des communes. L’objectif de maîtrise des dépenses publiques, inscrit à l’article 49.3 de la loi de finances, s’apparente à une tutelle financière aux yeux des élus, d’autant plus malvenue que l’Etat est lourdement endetté.

Contribué ” paternalisme constant “, dénoncé par l’AMF, un ” sur-bureaucratisation » et des injonctions contradictoires qui, selon les élus, minent leur capacité d’action face aux crises économiques, civiles et climatiques. Dans une enquête, l’Observatoire de la démocratie locale a constaté que près de 75 % des maires interrogés souhaitent que les libertés locales soient renforcées. Le 10 octobre en Mayenne, Emmanuel Macron a promis d’ouvrir un nouveau chapitre de la décentralisation. Je te verrai en janvier.





lire aussi

Isolement, manque d’aide… : le quotidien difficile des victimes de violences conjugales à la campagne

Électricité : les “tours” d’Enedis se préparent à un scénario de confinement hivernal “ultime”

Présidence LR : Rôtir sur la ligne



En savoir plus sur ce sujet/sujets :

Chef de l’Etat Paris Emmanuel Macron

See also  Achetez ces bottes d'automne à la mode de Zappos