En 1938, la Coupe du monde de football s’arrête à Lille

By | November 22, 2022

Lorsque l’équipe de France a débuté son tournoi mondial contre l’Australie au Qatar il y a 84 ans ce mardi, le stade Victor Boucquey de Lille a été le théâtre d’un quart de finale entre la Hongrie et la Suisse. Un événement qui avait ému la foule nombreuse.




temps de lecture:
3 minutes


En 1938, la France accueille la troisième Coupe du monde de l’histoire. A Lille, la grande affluence quotidienne prenait place dans une enceinte déjà ancienne. Le stade Victor Boucquey, qui prit le nom d’Henri-Jooris en 1943, l’était bien dédié le 19 octobre 1902 (1). A cette époque l’enceinte s’appelait le terrain de l’avenue de Dunkerque. Il appartient à l’Iris Club Lille. À l’époque, de nombreux stades portaient simplement le nom de la rue dans laquelle ils se trouvaient. Un détail qui explique pourquoi à Rennes, Le Rozhon Park a longtemps été appelé le Stade de la route de Lorient avant d’être récemment renommé. Et nous ne parlons pas des stades anglais qui perpétuent la tradition à ce jour.

Les bottes claquent en Europe et une victoire hongroise…

Ce dimanche 12 juin 1938, 15 000 Lillois participent donc à ce quart de finale de la Coupe du monde, au cours duquel les Hongrois battent les Suisses 2 à 0. A cette époque, l’environnement politique n’était pas (déjà) neutre. Les bruits de démarrage résonnent en Europe. En effet, l’Autriche, annexée par l’Allemagne en mars 1938, se retire de la compétition et ne participe donc pas au tournoi qui devait se jouer contre la Suède à Lyon. Ironiquement, pour atteindre les quarts de finale, La Suisse a éliminé l’Allemagne à juste titre tandis que la Hongrie a battu les Indes orientales néerlandaises (future Indonésie), représentant l’Asie dans la compétition pour la première fois. En finale le 19 juin au stade de Colombes à Paris, la Hongrie s’est inclinée 4 à 2 face à l’Italie. qui a remporté son premier championnat du monde.

Un stade, une histoire

Quelques années plus tard, le Stade Victor Boucquey devient le Stade Henri Jooris. L’homme, décédé en 1940, était président de l’Olympique de Lille. Ce dernier fusionne avec le Sporting-club de Fives en 1944. Une nouvelle équipe est née : le LOSC. août 1947, Henri-Jooris 2 est inauguré lors d’un derby entre Lille et le CORT, le Club Roubaix-Tourcoing, alors place forte du football français. En 1975, l’ancien stade Henri Jooris ferma ses portes et en octobre de la même année Grimonprez-Jooris ouvrit ses portes. L’histoire se déroule jusqu’en 2005 et le départ du club au Stadium-Nord avant de rejoindre le Stade Pierre Mauroy. Pour la petite histoire, Grimonprez-Jooris a également accueilli un qualificatif pour la Coupe du monde. Le 1er juin 1989, le Luxembourg accueillait la Belgique dans un match éliminatoire, que nos voisins belges remportaient 5-0.

(1) En 1914, les Bleus y jouent et remportent leur premier match international en province (4-3 face aux Belges).





lire aussi

Au Zénith de Lille, le show millimétré d’Angèle, la petite fée de la pop belge

Effondrement à Lille : la zone d’exclusion, les habitants évacués peuvent rentrer chez eux

Lille : Adrien Quatennens sera jugé pour un précédent aveu de culpabilité



En savoir plus sur ce sujet/sujets :

Coupe du Monde Football / Football Coupe du Monde Lille (59000, 59033, 59777, 59800, Nord)

See also  "Nous n'avons pas l'Azerbaïdjan", répond Tite Mbappé au niveau du football sud-américain