Football : Cognat : “Prendre les bonnes décisions, pour le Servette”

By | September 10, 2022

Publié

FootballCognat : “Prendre les bonnes décisions pour Servette”

Avant l’arrivée de Zurich au Stade de Genève dimanche (14h15 CET), le milieu de terrain rouge évoque son rôle, son envie d’être plus décisif et la chance servetienne actuelle.

A Lucerne, Cognat a nettoyé la lucarne dimanche dernier.  De quoi lui donner des idées pour la suite de la saison.

A Lucerne, Cognat a nettoyé la lucarne dimanche dernier. De quoi lui donner des idées pour la suite de la saison.

BASTIEN GALLAY/LPS

On pourrait croire qu’il s’agit d’une accusation, bien au contraire. Si l’on pense à Timothé Cognat et rappelle une certaine hésitation au moment de la réalisation, ce n’est pas à blâmer pour son manque de réalisme. On peut dire qu’il lui manque peut-être juste ça, sans lister toutes les séquences dans lesquelles il excelle au Servette FC, en plein milieu, avec ses accélérations, ses positions, ses passes, ses poursuites. Oui, au final on peut dire que s’il marque plus de dix buts par saison, il ne serait probablement plus à Genève.

Mais il est là depuis plus de quatre ans. Et en effet, il est essentiel au milieu, en tant que catalyseur de l’action servettienne. À Lucerne, il a nettoyé la lucarne. Un chèque, un crochet, un tir imparable. Délicieuse efficacité, comme pour montrer le chemin.

Un travail spécifique

“On parle souvent d’efficacité dans le dernier geste, quant à moi, sourit-il. Je l’entends, j’y travaille tous les jours. Comme? Avec un travail ciblé, répétition des gestes devant le but. Je sais que le football moderne avec des statistiques fait attention à cela. Marquer plus régulièrement ne fait pas de vous un meilleur joueur, il y a plusieurs paramètres. Mais c’est vrai, je dois devenir plus efficace. Avoir l’étiquette du bon joueur qui n’est pas décisif dans le geste final ne me plairait pas.

Le travail quotidien est physique et technique. Il est sans doute aussi mental pour ceux qui aiment la passe et le soutien. Oser plus d’égoïsme : un travail sur soi pour Cognat ?

“En fait, j’essaie surtout d’être plus complet.”

Timothé Cognat, joueur du Servette FC

“Je ne sais pas, non, je n’ai pas à m’en vouloir pour ça”, explique-t-il. Je dois juste me dire que parfois, il est plus logique d’y aller seul que de faire une passe de plus. Mais c’est l’action qu’il doit aussi inviter et l’intelligence du jeu qui doit être activée à ce moment-là. Prenez la bonne décision. Pour Servette, pour l’équipe. En fait, je cherche avant tout à devenir encore plus complet. Mais je ne vais pas être soudainement celui qui prend la photo à chaque fois. Il faut trouver le bon équilibre. »

C’est ce qu’il devrait faire dimanche (14h15) sur la pelouse de La Praille.Le tenant du titre est mal en point face à Zurich. En revanche, Servette a exactement la Baraka qui faisait le bonheur du FCZ jusqu’au titre la saison dernière.

Sans s’emballer

“Oui, mais il est beaucoup trop tôt pour parler de première place ou planifier à l’avance”, a déclaré Cognat. Nous souhaitons avant tout poursuivre sur notre lancée. C’est vrai que tout se passe bien jusqu’ici. Il y a une bonne entente dans le groupe, une cohésion et ça se remarque sur place.

C’est au Servette d’utiliser cette cohésion face à un Zurichois peut-être blasé lors du match de Ligue Europa de jeudi soir face à Arsenal (défaite 1-2).

See also  Lorient à plein régime, Nice retrouve des couleurs