Football [Coupe de France, 8e tour] : Arcs de Marcoussis

By | November 20, 2022

Les joueurs du FC Marcoussis/Nozay/La Ville-du-Bois ont été accueillis par leurs collègues de Vierzon avec une haie d’honneur après le match. ©MC

Accablé d’erreurs individuelles, le petit poucet de l’Essonne quitte la Coupe de France après avoir lourdement chuté face à Vierzon (0-6) lors de son 8e tour dimanche après-midi.

Au lendemain de la qualification exceptionnelle (2-1) de l’ESA Linas/Montlhéry (N3) aux dépens de Paris 13 Atlético (N), le football essonnais avait rêvé d’une nouvelle belle histoire ce dimanche au stade Pierre-Camou de Marcoussis, où les Marcoussis/Nozay/La-Ville-du-Bois (D1) reçoit Vierzon (N2). Malheureusement et malgré l’énorme enthousiasme de la population, que le dernier représentant national des clubs de district, le FC MNVDB, a battu avec 6 buts à 0, il n’a pas pu réitérer les succès des tours précédents.

Les pertes de balles ont été payées en espèces
Le résultat est logique et reflète la différence de niveau entre Vierzon et nous », reconnaît Florian Vovard, déçu par la tournure des événements. Car Marcoussis n’a pas vraiment eu son mot à dire dans ce 8e tour de Coupe de France. Rapidement menés (0-1, 14e) et brisés (0-2, 21e), les partenaires de Gabin Bergognon n’ont pas eu l’occasion de croire en leurs chances. Le jeune (17 ans) videur de l’Essonne assure pourtant que « Même en nous battant 2-0, je pensais qu’on pourrait renverser la vapeur comme on l’a fait contre Suresnes (au 6e tour)”. A la pause, les Berrichons ont déjà neuf orteils et demi en 32e de finale, ils mènent sans avoir à forcer leur talent par 4 buts à 0. En effet, trois des quatre performances de Vierzon viennent des revirements de Marcoussis dans sa moitié de terrain, le quatrième encaissé étant concédé par Naïm Kodad (21e) après que les visiteurs se soient rapidement remis du premier but de l’Essonnier.
C’est un groupe très jeune.se souvient l’expérimenté Saïf Harab (39 ans, ex-Fleury, N2). Avec ce genre de match on apprend, aujourd’hui ils ont compris quoi faire et quoi ne pas développer plus haut “.
En seconde période, Vierzon a creusé son avance et l’a même augmentée de 6 buts à 0 pour s’imposer. Malgré tous leurs efforts, les coéquipiers d’Alexander Arthur n’ont pas pu tromper la vigilance de la ligne arrière de Vierzon, qui n’a encaissé aucun but en cinq journées de Coupe de France ! La marche était tout simplement trop haute pour le FC MNVDB.

See also  Football : Aurélien Chardon est le nouveau président de l'USI Bessin Nord

Michel Cesaratto

MARCOUSSIS/NOZAY/LA VILLE-DU-BOIS (D1) – VIERZON (N2) : 0 : 6 (0 : 4). Spectateurs : 550. Arbitre : M. Martin.
Buts : M’Vondo (14′, 21′), Massombo (39′), Kou. Nguessan (42′), Fabien (63′), Keita (68′).
Avertissements: Brouillard (81e) à Marcoussis ; Diagne (73′) à Vierzon.
Marcoussis/Nozay/La Ville du Bois (D1) : Bergognon – Jouve (Moulay, 52e), Diarra, Cissé (Estévès, 52e), Barradas – Harab Vovard (Goncalvès, 59e), Kodad (cap.), Marna – Chtiba (Brouillard, 69e), Arthur (Poignand, 69e) . Entrée : Wovard.
Vierzon : N’Diaye Kon. Nguessan, Koné (Cap. ; Diagne, 64e), Ben Aicha (Mayanith, 70e), Médard – Bayilu (Jobava, 64e), Massombo, Kou. Nguessan (Keita, 46e), Fabien – Chamoueni, M’Vondo (Khechim, 64e). Entrée : Merabti.

post précédentFootball [Coupe de France] : Linas/Montlhéry remet ça !