Football/Coupe du monde 2022. L’Équateur toujours menacé d’expulsion ? Pourquoi le fichier est redémarré

By | September 13, 2022

Nouveau rebondissement pour le match d’ouverture de la Coupe du monde 2022 ? Le pays hôte, le Qatar, rencontrera l’Équateur pour lancer la compétition le 20 novembre à Doha.

Malgré cela, l’Equateur doit encore figurer sur la liste des nations qualifiées d’ici là. En effet, le “soap opera” de Byron Castillo vient d’être relancé par la presse britannique.

Équatorien ou colombien ? Né en 1995 ou 1998 ?

Pour rappel, Byron Castillo est cet international équatorien qui est accusé par le Chili de jouer sous une fausse identité.

Il ne serait donc pas équatorien, mais colombien, et né en 1995 au lieu de 1998. Il y a quelques mois, l’association chilienne s’est occupée de cette affaire, et la Fifa a clos le dossier au début de l’été.

L’Association mondiale de football a écrit:

Mais le Chili, qui a terminé septième de la zone sud-américaine, avait fait appel. Et de nouvelles preuves “La possible falsification de documents accordant la citoyenneté équatorienne” à Byron Castillo a été diffusée lundi par le Daily Mail.

Le tabloïd britannique a obtenu deux des actes de naissance du joueur : l’un faisant état d’une naissance à Tumaco, en Colombie, le 25 juillet 1995 sous l’identité ‘Byron Javier Castillo Segura’, l’autre – prétendument faux – d’une naissance en Equateur de novembre à novembre 1998. sous le nom de famille “Byron David Castillo Segura”.

Actes de naissance et de baptême colombiens…

la Courrier quotidien fabrique également un certificat de baptême colombien qui sape les défenses équatoriennes. Mais ce n’est pas tout : les médias britanniques ont eu accès à des séquences audio de 2018 dans lesquelles le joueur admet avoir reçu un faux passeport et une fausse identité avec l’approbation de sa FA et le soutien d’un riche homme d’affaires.

See also  Affaire Pogba : Mbappé veut porter plainte contre Riolo et RMC Sport

Autant d’éléments accablants qui pourraient inciter la Fifa à revoir ses positions en la matière. La formation a également convoqué une commission d’appel ce jeudi 15 septembre.

Comité des plaintes jeudi

La Fifa va-t-elle bannir l’Equateur de la Coupe du monde un peu moins de deux mois avant le début de la compétition ? L’hypothèse ne peut plus être écartée. Et si l’Equateur perdait tous les matchs auxquels Byron Castillon a participé (8 au total) sur tapis vert (3-0), le Chili sortirait grand vainqueur, passant de la 7e à la 4e place des playoffs.

Ce qui équivaudrait à un voyage au Qatar…