Football : le Nîmes Olympique n’est pas plus avancé après sa défaite en amical face à Toulouse

By | September 23, 2022

Les Crocos, qui ont ouvert la grille, ont été logiquement battus 2-1 par le TFC ce vendredi 23 septembre. Le 4-4-2 mis en place par Nicolas Usaï n’a pas convaincu.

Après avoir perdu le match amical ce vendredi 23 septembre à Toulouse, avec deux nouveaux buts encaissés, le Nîmes Olympique n’est guère plus avancé.
Une semaine avant de recevoir le Paris FC, qualifié comme “Capitale” par Nicolas Usaï, l’équipe technique du Croco avait abandonné le 3-5-2 au profit d’un 4-4-2 travaillé toute la semaine à La Bastide. Le résultat n’a pas été à la hauteur des attentes et des espoirs…

Nous avons sous-utilisé les couloirs, manquant de précision et de contrôle

“L’organisation qui a été mise en place ne m’a pas vraiment convaincu”, du moins l’entraîneur nîmois l’a-t-il admis en fin de rencontre. Dans ce système, l’expression offensive de Crocos était plus que limitée. Ils ont à peine créé une poignée d’occasions. “Nous avons sous-utilisé les couloirs, manquant de précision et de contrôleanalyse Nicolas Usaï. On s’est fait trop souvent contrer dans des décrochages ou des accumulations, alors que dos au jeu, il faut trouver des solutions plus simples pour ne pas perdre le ballon sur des passes latérales.
Sur une pelouse qui ralentissait le ballon, les Nîmois ont tenté de repartir à revers face à un TFC qui n’alignait que deux titulaires de L1 (Spierings et Rouault) au coup d’envoi, mais ils ont eu le plus grand mal à y arriver et à faire leur propre dépassement à mi-temps. le lieu. “Les Toulousains nous ont attaqués vite, c’était compliquéé, a expliqué Durand de Gevigney. Nous aurions dû utiliser plus de profondeur car il y avait de l’espace derrière.”

Inspiré de Pagis

Nîmes n’a pas marqué avec une action construite, mais avec une inspiration de Pagis. D’une quarantaine de mètres après que Toulouse ait perdu le ballon, il a vu que Haug, qui avait avancé, n’était pas au milieu par rapport aux cages et sa frappe parfaitement exécutée a fait mouche à mi-distance (0-1, 7e). “Encore une fois on mène et on ne gagne pas”a regretté Nicolas Usaï.

Deuxièmes balles mal négociées

“Attendez et voyez les deuxièmes ballons” (de Gevigney), les Crocos, qui avaient défendu assez solidement en première mi-temps et n’étaient guère concernés malgré la domination territoriale du TFC, ont été rattrapés et passés en dix minutes au cœur du second acte. Une frappe contrée par Begraoui est d’abord reprise par Flemmings dans la cage déserte, Maraval est pris au dépourvu (1-1, 62e). Sur un corner de Birmancevic, la tête d’Onaiwu heurte la barre transversale et Zodehougan est le plus rapide à renvoyer le ballon, toujours de la tête (2-1, 69e).

“Faire plus contre le Paris FC”

“C’est toujours pareil, c’est une question d’efficacité sur les deux surfaces”rappela Usaï avant de conclure : « Il y a du boulot ! Après, quelle que soit l’organisation, il faut en faire plus contre le Paris FC.

Toulouse (L1) – Nîmes (L2) : 2-1 (0-1).
extension du stade. Mi-temps : 0-1. Arbitre : M. Souiffi.
Buts pour Toulouse : Flemmings (61′), Zodehougan (69′).
But pour Nîmes : Pagis (7e).
Avertissement à Toulouse : Zodehougan (77e).
Attention à Nîmes : Vargas (70e).
TOULOUSE : Haug – Keben, Rouault (Zodehougan, 46′), Wasbauer, Zanden – Spierings (R. Touzghar, 46′), Tsingaras (Ramade, 61′), Begraoui – Flemmings (Zuliani, 70′), Onaiwu, Birmancevic.

NÎMES : Dias (Maraval, 46e) – Vargas, Djiga (Burner, 84e), de Gevigney (Ueda, 46e), Burner (Sadzoute, 46e ; Guessoum, 75e) – Labonne (Delpech, 46e), N’Guessan (Fomba, 46′), Thomasen (Labonne, 75′), Saïd – Pagis (Omarsson, 46′), Tchokounté (Pagis, 75′).

Échos des Crocos

OPPORTUNITÉS Les opportunités de crocodiles étaient rares. En première mi-temps, hormis le but de Pagis, il n’y avait qu’un seul tir de Saïd, trop croisé, à signaler (40e). En seconde période, Tchokounté manqua de peu de reprendre un centre de Saïd (53e), Omarsson manqua de servir le service de Tchokounté (56e) et la frappe du gauche de Delpech fut trop faible pour inquiéter Haug (58e).

SAUVETAGE En première mi-temps, Dias réalisait un double arrêt d’Onaiwu et Zanden, de Gevigney, dans la continuité de l’action, revenait de la tête, sur sa ligne, une frappe de Tsinganas (24e). En deuxième mi-temps, c’est Maraval qui réalise un bel arrêt et sauve facilement une tête de Zodehougan (76e).

jiga Le défenseur burkinabé a joué 84 minutes pour son premier match avec les Crocos. Manquant de rythme, il se retrouve avec des convulsions. Usaï était “satisfait” de sa prestation : “Avant de penser à sortir les ballons, je lui avais demandé de se concentrer sur la défense, sur les tacles, et il a répondu avec présence. »

SADZOUT Il n’a joué qu’une demi-heure. Sadzoute a dû quitter le terrain avec des larmes aux ischio-jambiers. Après un week-end de repos (reprise pour tout le lundi à 10 heures), l’attention est attirée sur sa blessure. “Ce n’est pas mal. J’espère qu’il n’aura pas à passer des examens.”, publié Usai. Si tel était le cas, cela pourrait signifier un paquet pour l’arrivée du PFC.

BENRAHOU Benrahou, récemment opéré d’une pubalgie, entrera lundi 26 septembre au Medical Stadium, un centre de santé de Mérignac, où il devrait rester entre trois et quatre semaines. Au départ, son programme comprend les soins infirmiers, la physiothérapie et la réadaptation, puis re-sport en une seconde.

See also  Que dit le rapport révélant des dizaines de cas à travers les États-Unis ?