Football : le Nîmes Olympique quitte Bompard

By | November 21, 2022

Sans surprise, le Croco Club a engagé Frédéric Bompard comme entraîneur en remplacement de Nicolas Usaï, limogé la semaine dernière. L’ancien assistant de Rudi Garcia, 59 ans, a signé jusqu’en juin 2024. Il arrive avec Thibault Giresse comme assistant.

“Nous ne pouvons pas jouer le maintien en un seul coup et nous le voulions.” Rani Assaf a expliqué ce lundi 21 novembre pourquoi il s’était séparé de Nicolas Usaï, l’a remercié en milieu de semaine dernière. « Dans son engagement, son investissementa déclaré le président du Nîmes Olympique, 16e de Ligue 2, Il était encore à 150% mais ça ne suffit pas, il manquait quelque chose. La mayonnaise n’avait pas pris. Malgré les résultats récents, le style de jeu était trop difficile.”

Le Nîmes Olympique annonce la nomination de Frédéric Bompard au poste d’entraîneur de l’équipe première. Il est lié au club jusqu’à la fin de la saison 2023/24.

Thibault Giresse l’accompagnera en tant qu’entraîneur adjoint. pic.twitter.com/c16oo0VUk2

— ? Nîmes Olympique (@nimesolympique) 21 novembre 2022

Seulement sa deuxième expérience en tant qu’entraîneur-chef

Après Arpinon, Plancque et Usaï, Rani Assaf qui a admis “Mal préparé après Blaquart”, a donc décidé de confier son équipe à Frédéric Bompard, 59 ans. L’ancien pilier de Rudi Garcia à Dijon, Lille, Rome et Marseille, qui a signé jusqu’en juin 2024, en sera à sa deuxième expérience en tant qu’entraîneur-chef.

En février dernier, il avait été nommé à la tête de Guingamp, alors 17e, suite au limogeage de Mecha Bazdarevic. L’équipe bretonne, contre laquelle il affrontera son mandat au stade des Antonins le 26 décembre, avait terminé la saison à la neuvième place, remportant six matchs (7 nuls, 3 défaites) et ne perdant qu’une seule fois lors des dix dernières journées.

“C’est épuisant, fatiguant et d’essayer de jouer au maintien, mais il ne faut pas lâcher, compter tous les points. Ce sera une vraie opération commando.”suggéra Frédéric Bompard, qui s’occupait de la comptabilité : « Il reste encore 23 matchs à jouer, 69 points à prendre, trente manquants. Nous devons donc gagner dix matchs. C’est plus facile à dire qu’à faire…”

Je demanderai à chaque joueur : Êtes-vous prêt à monter dans le bus avec moi, à me faire la guerre ?

Quand il n’est pas “pas pressé” à cause de la trêve internationale, le nouveau technicien croco s’arrête “Je dois rencontrer tous les joueurs individuellement. Quand je les vois jouer, je les sens impliqués. Je vais les impliquer. C’est comme monter dans un bus. Je demanderai à tout le monde : ‘Êtes-vous prêt à continuer avec moi, à Si tu viens, tu es impliqué, si tu veux aller contre, je te laisse sur le bord de la route et tu ne viens pas me déranger..

C’est le message clair d’un homme qui se fait appeler« Entraîneur de formationt”, d’une poigne de fer dans un gant de velours”. Bien qu’il soit né dans la région parisienne d’Asnières-sur-Seine, Bompard prétend l’avoir “Le fantôme du sud”.

Suivez le 4-3-3 et un jeu “court, couché, bien léché”

Sur le terrain, son système de prédilection est le 4-3-3, qu’il n’utilisera pas “si la qualité des joueurs n’est pas là”. Ce qu’il veut mettre en place et ce qui pourrait être ambitieux pour la Ligue 2, c’est “Un jeu court, au sol, bien léché. Possession, possession, combinaison sur les côtés, n’empêchant pas les joueurs d’entrer dans la surface pour marquer.”. Tout bien sur “sans oublier de se défendre”.

Pour l’aider dans sa mission qui nécessitera un renfort d’effectif au mercato d’hiver – Assaf : “Il a déjà donné quelques indications prioritaires” –, Frédéric Bompard vient avec un assistant, débauché de… Guingamp, Thibault Giresse, “un garçon brillant et intelligent qui frappe vite et sent bien le jeu”. Les (nouveaux) dés sont jetés…

dit aussi Frédéric Bompard

Supporter “On va avoir besoin des supporters. Le 12e homme est très important dans ce type d’opération. Ici, à Nîmes, il y a un vrai public, une passion du foot. Si tu peux jouer à 12 à la maison, c’est mieux.” Sur la relation tendue entre le président Assaf et les gladiateurs : « J’arrive, je suis tout nouveau, je ne suis pas coincé dans ces problèmes. Je prône l’unité. S’ils sont supporters, c’est parce qu’ils sont avec nous.

Nîmes Olympie « C’est l’esprit, Nîmes, la grinta, les valeurs humaines. Quand j’étais enfant, je collectionnais les photos Panini. Les Kabyles, les Girard, je connais. Celui qui a vraiment représenté l’esprit de Nîmes, c’est Kader Firoud.

positivité “Lorsque nous jouons au maintien, il est très important d’être positif. Je ne veux être entouré que de personnes positives.

See also  Football (R1) : Marck en balade à Camon, entre deux "faits de match incroyables"