Football Ligue 1 – Le football français cartonne en Europe !

By | September 21, 2022

Le nombre d’exclusions distingue les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 des autres compétitions européennes. Les stats sont conséquentes et les joueurs se plaignent de plus en plus. D’où l’initiative du directeur technique de l’arbitrage Pascal Garibian.

Aussi impressionnant que le carnage en effectif français, le nombre de cartons rouges délivrés par les arbitres tricolores ne cesse de monter. Après la 8e journée, il y a trois nouvelles exclusions en Ligue 1. Au total, les arbitres d’élite français ont déjà expulsé 34 joueurs cette saison ! Et le nombre a franchi la barre des 45 sanctions en Ligue 2. On est loin, très loin des chiffres observés à l’étranger. Certes, la Premier League est un championnat un peu particulier dans lequel l’agressivité excessive n’est pas toujours sanctionnée. Mais reste…

Le PL n’a reçu que 4 cartons rouges cette saison, alors que la Bundesliga en a reçu 12. A noter que la Serie A en compte 15 au total, soit cinq de moins que la Liga (20). On peut dire que le football français se démarque. Cependant, il faut limiter ces statistiques dans la mesure où nos championnats sont plus avancés. La Ligue 1 compte déjà 80 matchs, contre 89 pour la Ligue 2. Alors que la Bundesliga (63), qui ne compte que 18 équipes, la Liga (60) ou la Premier League (67), formée après la mort de la reine Elizabeth II. joué moins de matchs.

See also  Foot amateur (Régional 1) : Face-à-face pas loin du gros coup face à Cambrai

Formateurs L1 invités par la DTA

C’est pourquoi le nombre moyen de cartons rouges par match en Ligue 1 (0,42) n’est pas si éloigné de ceux de l’Espagne (0,32) ou de la Serie A (0,20). La France reste le maître de l’exclusion, mais aussi des affrontements d’après-match entre joueurs, entraîneurs et dirigeants. Un climat de tension s’est installé entre eux et les arbitres. Pascal Garibian, directeur technique de l’arbitrage, a donc invité tous les entraîneurs de Ligue 1 à se rendre mardi au centre des spectateurs du VAR. Certains techniciens ne sont pas venus. Mais au moins le chef des arbitres a tenté de compenser afin d’éviter toutes ces sanctions à l’avenir.