Football. Ligue 1 : Monaco vire Lyon

By | September 12, 2022

Monaco, qui a battu Lyon (2-1) à l’arraché et sur deux coups de pied arrêtés en clôture de la 7e journée de L1 dimanche soir au Stade Louis-II, est revenu à deux points de ses adversaires du soir et a enchaîné un troisième succès en une rangée. Trois victoires d’affilée toutes compétitions confondues : Après une chute après une défaite contre le PSV Eindhoven en tour préliminaire de la Ligue des champions début août et trois matches à domicile en infériorité numérique, Monaco revient en force à la 7e place de la L1, avec 11 points. Et encore une fois, après Strasbourg et Nice, Monaco s’est imposé en L1 sans le titulaire Wissam Ben Yedder.

Avant la rencontre, Philippe Clément, son entraîneur belge, a exhorté ses joueurs à terminer enfin un match à domicile par onze, ce qu’ils n’ont pas réussi à faire contre Rennes (1-1), Lens (défaite 4-1) et Troyes (4-2) . avait une perte).

Cette égalité en nombre leur a bien servi dans la dernière demi-heure alors que Lyon et sa flotte offensive ont poussé fort. Mais Alexandre Lacazette et son équipe ont été trop imprécis pour égaliser. Même si une très belle reprise de volée de Karl Toko Ekambi a remis le Rhodanien en selle (2:1, 81′), Moussa Dembélé en Kraft (90′) et Lacazette d’une tête dessus (90’+2) ont raté l’égalisation.

See also  une belle première victoire pour le CPB Bréquigny

Lacazette inexact

Et Lyon, qui s’est incliné à Lorient (3-1) mercredi, a enchaîné une deuxième défaite de suite et vu ses rivaux sur le podium (Lens, 17 points, Marseille et Paris SG 19 points) s’arracher avec 13 points.

Comme à leur habitude depuis leur match nul à Paris (1-1), les Monégasques ont évolué en 3-4-3, avec une défense Badiashile-Maripan-Disasi en un contre un face au trident Tété-Lacazette-Toko Ekambi. Quinze minutes après le départ, les hommes de Philippe Clément, comme Embolo, ont commencé à affirmer leur force physique. Dans l’axe d’Aleksandr Golovin, dévié par Castello Lukeba, Krepin Diatta a pris le dessus sur le battu Anthony Lopes (15e) au poteau droit. Du coup, Embolo, laissé seul par Thiago Mendes, a raté une belle occasion ainsi que sa tête poignardée (16e).

Lyon, malmené, a fait la boucle avant de repartir timidement. Le bon travail entre Lacazette et Maxence Caqueret s’est soldé par un tir de la première minute, facilement paré par Alexander Nübel (21e). Faction contre son camp et auteur d’un bon une-deux avec Toko Ekambi, Tété a lui-même percuté (31e), puis après un bel échange de Lacazette (43e) sur le côté. De son côté, le capitaine lyonnais a tenté une tentative décisive : loin du cadre (35e).

See also  Football. L'AG Caen veut alimenter son beau dynamisme au Mont-Gaillard

Caio Henrique, deux fois

Si Lyon a marqué plus et tenu le ballon plus longtemps que ses adversaires, ce sont les Monégasques qui se sont offert les meilleures occasions en première mi-temps. Comme ce dernier rattrapage dans une demi-volée lointaine mais violente et soudaine de Golovin peu après le dégagement de Nübel. Lopes s’est montré très alerte (44e).

Si les Gones ont dominé à l’entame du deuxième tiers, ils n’ont pas pu tromper Nübel, qui s’est montré remarquable devant Lacazette (53e), et sa défense était soudée, toujours devant Lacazette (48e). Mais Monaco a été encore plus clair et a ouvert la porte dès le premier virage. La combinaison et le timing entre Caio Henrique, le tireur, et Badiashile, le receveur du ballon, étaient parfaits (1-0, 56′).

A partir de là, Peter Bosz fait 4-2-4, avec Moussa Dembélé en tête aux côtés de Lacazette à la place de Caqueret (62e). Mais dès la minute suivante, une nouvelle combinaison, cette fois sur coup franc, donne à Monaco un avantage décisif. Golovin et le même attaquant, Caio Henrique, ont joué avec deux faux dans la formation lyonnaise. Maripan prenait le relais de la tête (2-0, 63e).

See also  50 000 € de dégâts !

Ce qui a suivi était une défense d’attaque. Et dans ce jeu Monaco, toujours uni, commence à être tenace.