Football/Ligue des Nations. Amnesty International soutiendra le Danemark aux dépens de la France

By | September 23, 2022

“Chers Bleus, dimanche, vous affronterez l’équipe danoise dans ce qui ressemble à une répétition générale pour la Coupe du monde masculine. Mais pour nous à Amnesty International France, l’équipe danoise est la grande favorite pour remporter le défi de l’engagement”, a écrit l’ONG dans une lettre ouverte aux internationaux français publiée vendredi.

« Le 19 mai 2022, nous avons publié une lettre ouverte à l’équipe de France pour les inciter à prendre la parole publiquement au nom des travailleurs migrants au Qatar. La demande est restée lettre morte”, regrette Amnesty.

“Didier Deschamps, votre entraîneur, que nous avons également contacté, a pourtant annoncé en conférence de presse le jour même que vous étiez libre de vous exprimer et qu’il ne s’opposerait pas aux arrestations de joueurs envers le Qatar ou la FA française”, rappelle le non- organisme gouvernemental. “Vous avez choisi de garder le silence. »

« Pas la moindre intervention individuelle dans les médias ou revendications collectives soulevant la question des droits de l’homme dans ce pays. Le silence assourdissant de votre équipe face aux milliers de travailleurs migrants morts sur les chantiers au Qatar et aux milliers d’autres soumis au travail forcé », regrette Amnesty, qui souligne au contraire que « les sponsors de l’équipe danoise ont décidé de changer leur logos retirés des maillots d’entraînement des joueurs et remplacés par un message en faveur du respect des droits de l’homme au Qatar”.

See also  Football - Ligue 1 Oscar Garcia devant Strasbourg - Stade de Reims : "Il faut être fort mentalement"

La question des droits des travailleurs migrants au Qatar est régulièrement soulevée par les ONG depuis que la Coupe du monde 2022 a été attribuée au riche État gazier du Golfe en 2010.

Le chiffre de 6 500 morts sur le chantier du Mondial avancé par le journal britannique The Guardian est vivement contesté par les autorités qataries et doit être traité avec prudence.

En 2021, un rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT), qui a un bureau à Doha, concluait que 50 travailleurs avaient été tués et 500 grièvement blessés dans tous les accidents liés au travail survenus au Qatar en 2020. autre. Cependant, l’OIT note des lacunes dans le système d’enquête et d’enregistrement des décès et reconnaît que le nombre pourrait être plus élevé.

Amnesty confirme également que, selon un sondage, 70 % des Français souhaitent la création d’un fonds d’indemnisation des victimes au Qatar, et rappelle sa proposition en mai de le faire financer par la FIFA, l’instance dirigeante du football mondial, à hauteur de 440 millions de dollars. .

See also  Six mois après l'invasion, le championnat ukrainien est de retour