Football. Morgan Hardoin : “Notre style de jeu est plus prudent et efficace”

By | October 5, 2022

Morgan Hardoin en est à sa quatrième saison à l'AG Caen.  Après une année noire, le club est provisoirement en tête de National 3.
Morgan Hardoin en est à sa quatrième saison à l’AG Caen. Le club provisoirement en tête de National 3 après une année noire.©Aline Chatel

Mont-Gaillard s’est imposé grâce à un but à la 90e minute après avoir encaissé l’ouverture du score (1-2).AG Caen est leader de National 3 malgré son retard de jeu. Le club, qui était au bord du gouffre la saison dernière, s’impose une fois de plus comme des candidats crédibles aux postes de direction. L’arrière droit Morgan Hardoin analyse cette entame réussie.

Cette saison c’est le jour et la nuit par rapport à la saison précédente ?

Oui bien sûr. On commence la saison avec beaucoup de succès car on a gagné tous nos matchs, même si c’était un peu plus compliqué à Saint-Lô et Mont-Gaillard. Des matchs que nous aurions pu perdre avec des scénarios équivalents la saison dernière tournent en notre faveur.

Êtes-vous surpris que cela ait changé si rapidement ? Les fantômes de la saison dernière auraient pu rester…

On ne peut pas parler de fantômes. Il y a deux ans, nous n’étions plus qu’à cinq victoires en six matchs. La saison dernière a été compliquée, mais la qualité des joueurs était là. A part deux ou trois matchs où on s’est fait battre, on n’était pas loin d’obtenir de bons résultats à chaque fois. Ce qui n’a pas joué en notre faveur la saison dernière joue désormais en notre faveur, avec plus de rigueur de la part de chacun. L’été, tout le monde réfléchissait. En même temps, il y a aussi des hommes en forme.

See also  FOOTBALL - Iron Gomis : "Le prêt à Dunkerque m'a fait du bien"

Dans votre situation, il était important de bien commencer…

Oui, avec un début de saison comme celui-là, on peut beaucoup plus facilement mettre nos démons derrière nous. On ne pouvait pas mieux commencer car on a gagné nos trois matches de championnat et on est toujours en Coupe de France. Le niveau de confiance est au max, il faudra aussi gérer les moins bons moments que l’on aura dans la saison. Nous ne pourrons pas gagner tous les matchs, même si c’est notre intention.

“Le coach est très strict”

En début de saison, cinq à six rookies sont champions en titre. L’automatisation semble être là cependant.

En fait, de nombreuses recrues sont arrivées en tant que titulaires. On connaissait Jules (Huet) et Couli (William Coulibaly) qui avaient joué avec nous auparavant. Léon (Valentin) est aussi quelqu’un que nous avons tous très bien connu. Cela facilite l’intégration. Tous les autres ont été relativement faciles à intégrer car ils rentrent dans le moule. Nous nous sommes entraînés tous les jours [pendant la préparation]. Un lien se noue inévitablement et il est beaucoup plus facile de marcher l’un pour l’autre lorsque nous avons partagé de nombreux moments ensemble.

Votre nouvel entraîneur, Olivier Meurillon, a une expérience bien au-delà de la N3. Apporte-t-il cette revendication et ce professionnalisme avec lui ?

Oui. Il apporte beaucoup de rigueur et beaucoup de décisions tactiques que nous n’avions pas prises auparavant, avec beaucoup de sécurité. Il nous a beaucoup calmés, nous sur le côté, en attaque. Il veut vraiment qu’on se garde d’encaisser et qu’on risque peu pour éviter les ennuis. L’un des principaux axes de Mont-Gaillard pour nous agacer était de jouer dans le dos de l’équipe. On prend le but comme ça, mais on s’est fait menacer deux fois dans le match. L’année dernière, vous pourriez être en danger beaucoup plus de fois. Si vous n’encaissez pas beaucoup de buts, vous vous donnez beaucoup de chances de gagner le match, d’autant plus avec la grande puissance offensive que nous avons. En trois matches, nous sommes le meilleur attaquant du championnat.

See also  Où est né le football ?

“Ça continue en Coupe de France”

Les recrues récemment inscrites confirment leur statut. Tu es le leader et on a le sentiment que tu es fait pour le rester…

Nous voulons rester ainsi. Je ne pense pas que nous soyons les grands favoris. Il y a eu de gros mercato à droite comme à gauche, que ce soit à Vire, à Dieppe… On a aussi fait un gros recrutement. Nous ne devons pas oublier d’où nous venons. Jusqu’à présent, nous avons eu pas mal de succès. Ce week-end on gagne à la 90ᵉ minute. Nous avons un effectif plus important que l’an dernier. On a un style de jeu un peu différent, un peu plus prudent mais beaucoup plus efficace. Nous essaierons de continuer dans cette direction pour conserver notre première position. Je sais que nous sommes attendus tout au long de la saison. Nous allons essayer de répondre au présent.

Vidéos : actuellement sur Actu

Quelle est la place de la Coupe de France dans ce tableau ?

See also  Le C'Chartres Football, des prétendants à la promotion mais pas les seuls !

Nous allons essayer de le jouer à fond. Nous, les joueurs, voulons aller le plus loin possible. C’est ma quatrième saison au club. Les trois derniers, nous sommes entrés dans le septième tour. Je veux qu’on aille un peu plus loin cette année. Nous avons un bon tirage. Du moins, ce sera comme ça si nous passons. Ça ne sera pas facile. A Thao, l’ambiance est plutôt chaleureuse. Il y aura beaucoup de monde. Thaon est célèbre pour son atmosphère. Nous procéderons étape par étape. Notre priorité reste le championnat. On prend ce qui nous attend en Coupe de France, sachant que le tirage au sort aura une incidence sur le parcours…

L’AG Caen (N3) rencontre Thaon (R3) au cinquième tour de la Coupe de France le samedi 8 octobre 2022 (18h30).

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre le sport à Caen dans la rubrique “Mes Messages”. En un clic après l’inscription, vous pouvez trouver toutes les dernières nouvelles de vos villes et marques préférées.