Football : Passées Agen et Boé, Anaëlle Anglais passe pro à Saint-Etienne

By | September 16, 2022

Anaëlle Anglais, passée par le SU Agen et l’Entente Boé-Bon-Encontre, vient de signer un contrat pro avec Saint-Etienne.

La vie d’Anaëlle Anglais n’est pas un long fleuve tranquille et sa carrière de footballeuse vient de prendre un tournant inattendu lorsqu’elle rejoint l’AS Saint-Etienne. L’acronyme ASSE est assez mythique pour être parlé dans toute la France, que ce soit la génération de 1976 ou aujourd’hui, et c’est en fait le fameux maillot vert porté juste une saison par Anaëlle Anglais, selon son tout premier contrat professionnel, que le La joueuse a signé : “C’est une première pour moi, avoue-t-elle, mais je suis très contente d’être ici.” C’est un “coup de chance”, comme le dit la jeune femme de 23 ans, que tout s’est passé.

Au terme d’une saison à Albi marquée par de nombreuses tensions entre les joueurs et le club tarnais, Anaëlle est contactée par Laurent Mortel, son ancien entraîneur à Montpellier, qui lui propose de rejoindre le club stéphanois. Et c’est ainsi que l’ancienne joueuse, formée à Meymac, a ensuite évolué au FCP-F, au SUA, à l’EBBE et Muret se retrouve dans le club mythique de Saint-Etienne, la division professionnelle féminine qui évolue en Division 2.

See also  Football. Kenny Renard : "L'ASPTT Caen est le seul club où j'ai pu continuer"

Pourtant, la trajectoire d’Anaëlle aurait pu prendre une autre tournure. Après avoir rejoint les moins de 17 ans de Montpellier, y avoir été sacrée championne de France des moins de 17 ans et avoir trois sélections en équipe de France des moins de 17 ans, une pause des Croisés en 2019 a interrompu sa belle progression. “A cette époque, raconte le joueur, je n’avais plus le football en tête. Je pensais surtout à prendre soin de moi et à poursuivre mes études. C’est ainsi que j’ai obtenu ma licence “Activité physique adaptée et santé” de l’université de Toulouse”.

Avec une tête bien faite dans un corps sain, le naturel reprend le dessus. Anaëlle Anglais est revenue au football en signant parallèlement à ses études à Montauban, où elle a joué pendant deux saisons avant de rejoindre Albi. Anaëlle reprend sa trajectoire sans bruit avant de signer à l’ASSE en juillet dernier. Et lorsqu’on lui demande ce qui a changé dans son quotidien, la réponse d’Anaëlle lâche aussitôt : « Tout !, un suivi quotidien et poussé avec une grosse équipe autour de nous comme des préparateurs physiques, des nutritionnistes, des analystes vidéo… Mais ça marche aussi en moyenne le quotidien en général, où tout est très minutieux et supervisé. semaines et en calculant la masse grasse toutes les trois semaines. Il faut être dans les critères, sinon c’est la sanction. Ainsi va l’exigence du sport professionnel, dans laquelle Anaëlle Anglais semble se mêler d’envie et d’ambition : « Le club vise la montée et on va jouer la Coupe de France. Je veux montrer au coach que je peux débuter dans tous les matches”. Et quand on lui parle d’un retour en équipe de France, la néo-stéphanoise répond : “Je n’y pense pas. Je suis totalement concentré sur mon club et rien d’autre. Je suis mon chemin et ma vie comme elle vient. Et j’essaie de bien faire les choses”.

See also  FOOTBALL : Retrouvez le "vrai" Amiens SC vs Paris FC

Le ton est donné et du FCP-F à Saint-Etienne c’est un parcours incroyable qu’Anaëlle Anglais a parcouru jusqu’ici. En “verte” et contre tout, elle prépare désormais le Championnat de France de Division 2, qui débute ironiquement le 11 septembre par un déplacement de l’ASSE à Albi.