Football. « Une fois sûr, je me suis précipité sur le QRM », explique Kalidou Sidibé

By | September 16, 2022

Après avoir un temps espéré avoir sa chance avec le Toulouse FC en Ligue 1 et envisagé de partir à l’étranger, le milieu de terrain Kalidou Sidibé a finalement décidé de quitter son club formateur pour rejoindre QRM cet été. Il explique.



temps de lecture:
3 minutes


Comme Till Cissokho, Andrew Jung ou Issa Soumaré, Kalidou Sidibé a décidé de revenir au QRM cet été. Non plus en prêt comme la saison dernière, mais comme quelqu’un qui veut donner une nouvelle direction à sa carrière, quitte à rompre avec son club formateur. A 23 ans, le milieu de terrain de deux mètres, auteur de trois buts en 26 apparitions lors du dernier entraînement de L2 sous le maillot Quevillais, a en effet estimé qu’il était temps d’abandonner le TFC pour avoir plus de temps de jeu.

Entre ta convalescence au TFC, l’envie de tenter ta chance à l’étranger et ton retour au QRM dans les dernières heures du mercato, comment s’est passé ton été ?

“C’est vrai que j’ai eu un été un peu difficile, disons. Je suis rentré à Toulouse, récupéré avec le TFC, j’ai donné mon maximum mais le coach a pris ses décisions. Je voulais du temps de jeu et ça allait être difficile à obtenir, surtout après avoir été promu en Ligue 1. Je suis arrivé au QRM un peu tard car il fallait que je fasse un choix. »

Un choix entre QRM et l’étranger ?

“Je suis un aventurier et je me sentais prêt à partir à l’étranger pour découvrir quelque chose de différent. J’en suis arrivé à un point où j’ai dû faire un choix dans ma carrière. J’ai 23 ans, j’y ai réfléchi, et après Après discussions avec mon entourage, la décision a été prise de revenir ici. Ce sont les discours prononcés par les dirigeants quevillais qui m’ont le plus touché. Quand j’étais sûr de moi, j’ai sauté le pas. Aujourd’hui, je suis 100 % heureux d’être ici.

“Je savais que si je signais ici, ça irait bien”

Pensez-vous que la montée du Téfécé en Ligue 1 ne vous a pas profité ?

“Non, je ne pense pas du tout, je suis content pour eux. C’est une bonne chose pour le club, un club qui mérite d’être en Ligue 1.”

Cela n’a-t-il pas été trop compliqué de dire enfin au revoir à votre club formateur ?

“C’est vrai que ça m’a fait un peu car c’est là que j’ai signé mon premier contrat pro et joué mon premier match avec les pros. Mais c’est le foot. Comme je l’ai dit, je suis un aventurier. »

“J’ai vécu une belle expérience la saison dernière”

Le fait d’être passé par Quevilly-Rouen la saison dernière a-t-il influencé votre choix ?

« Bien sûr. J’ai vécu une belle expérience la saison dernière. Je sais que c’est un bon club, plus familial. Ça a beaucoup joué dans mon retour. Je savais que signer ici serait bien. »

Est-ce les mots que vous avez notamment tenus à Mamady Bangré, prêté par Toulouse au QRM cet été ?

“Il fallait qu’il vienne, c’est un jeune joueur talentueux, il va travailler et apporter beaucoup à l’équipe. »

Une équipe qui ronronne un peu ces temps-ci. Parlons-nous d’une urgence ?

“Nous devons marquer des points, c’est clair. Après, pour parler de l’urgence… On n’a même pas joué dix matchs. Tout le monde est conscient qu’il faut avancer, oui. Nous travaillons pour, avec un bon esprit. On doit jouer un gros match contre Laval devant notre public. »

QRM – Laval, ce samedi 17 septembre 2022 à 19 h au Stade Diochon





lire aussi

VIDÉO. Voile : On a (presque) volé avec Charlie Dalin à bord d’Apivia

Rugby – Pro D2 : Rouen confiant Le Normandie Rugby se verrait bien à Grenoble

Hockey sur glace – Ligue Magnus : Comme un déjà-vu pour les Dragons de Rouen…


See also  Football : 20% de la population de la commune de Soulages-Bonneval joue pour le club local