Football. William Coulibaly : “Je ne vois pas d’équipe plus forte que l’AG Caen en N3”

By | September 23, 2022

William Coulibaly a trouvé un rôle de régulateur dans l'entrejeu de l'AG Caen.
William Coulibaly a trouvé un rôle de régulateur dans l’entrejeu de l’AG Caen. ©Aline Châtel

Il est l’un des meilleurs clients du football régional. Guillaume Coulibaly jamais gêné de donner le fond de sa pensée. Le milieu de terrain défensifCaennaise d’avant-garde ce samedi 24 septembre 2022 (18h00), son ancien club traditionnel de Saint-Lô disputera le quatrième tour de la Coupe de France. Il y est déjà revenu la saison dernière après un bref passage de l’AGC 2020-2021.

Guillaume, content de retrouver Saint-Lô ?

Avant le tirage au sort, j’ai dit aux joueurs : « Vous allez voir, on joue Saint-Lô à Saint-Lô ! “Pendant l’entraînement, on m’a dit : ‘Tu avais raison ! “. Je suis content de les retrouver, mais ce ne seront que quatre ou cinq joueurs avec qui j’ai joué. Le reste, ce sont surtout des joueurs de l’équipe B. Nous sommes restés huit à l’intersaison. Avec les absents, ils bricolent .

La voie est donc libre ?

Même face à l’équipe standard, avec l’effectif que nous avons, nous n’aurions pas le droit de perdre demain ! Si on perd contre Saint-Lô, en début de saison on s’en sort… Leurs feux ne sont pas au vert. Vous êtes dans le doute. Ils n’ont marqué qu’un seul but sur penalty. Il n’est vraiment pas en très bon état.

“Je ne voulais pas déranger”

Pourquoi êtes-vous allé à Saint-Lô un an après votre retour ?

J’étais revenue à Saint-Lô car avec le travail je n’aurais pas pu voir mes enfants. Depuis, j’ai changé de travail. Quand j’ai vu Matthieu (Chevreau) partir, comme les autres partants, j’ai eu l’impression que ce n’était pas la bonne année. Avec au moins cinq descentes, je ne me voyais pas rester. Vu mon âge, je ne voulais pas me battre pour jouer en soutien lors de mes dernières années dans le football. J’ai préféré aller dans une équipe qui jouerait en haut du tableau.

See also  FOOTBALL - Azouz Hamdane : "On voulait gérer un match qu'on a lâché"

Dire au revoir à l’avant-garde la saison dernière vous a évité une saison difficile, même si cela aurait pu être différent pour vous.

Je suis un gagnant et un chef d’équipe. Je n’aurais pas accepté qu’on ait perdu autant de matchs.

Avez-vous trouvé votre chemin rapidement ?

Oui, très rapidement. De plus, j’ai retrouvé mon travail préféré. L’année dernière, j’étais défenseur central, nous étions trois à jouer en défense. J’ai pu relancer, mais je n’ai pas pu participer au jeu offensif. Je suis revenu à un faible pic qui me permet d’égaliser l’équipe. A l’AG Caen, il y a beaucoup d’attaquants, mais ils ne pensent pas à défendre. C’est pourquoi ils ont encaissé beaucoup de buts la saison dernière. Il faut combler les montées des autres joueurs.

Si vous jouez au milieu, vous pouvez aussi faire des lobs…

J’ai fait ça tout le temps ! Le but de Cherbourg en a duré trois, j’ai marqué du milieu contre (Jérémy) Bazire. Les gardiens sont souvent avancés. J’aime vraiment faire ça ! J’ai marqué trois buts au milieu de terrain dans ma carrière. Sur un ballon rentré faisant l’éloge du gardien, je dois être plus de dix. C’est ma spécialité.

Vidéos : actuellement sur Actu

“Aucun jeune homme ne me déshabillera comme ça”

Nous avons le sentiment que collectivement vous êtes déjà bien installés.

L’avantage c’est qu’on est beaucoup de joueurs expérimentés mélangés à des jeunes joueurs. La plupart d’entre nous ont déjà plus de 200-300 matchs en équipe nationale 3. Nous avons un entraîneur venant de la FFF qui sait traiter les plus grands comme les plus jeunes. L’attaque, je les appelle Maghreb Uni. Ce sont des joueurs de futsal, ils peuvent toujours faire la différence. C’est amusant de jouer avec de tels joueurs. On n’a pas d’autre choix que d’être efficace, sinon on va vite finir sur le banc ou dans la réserve. C’est pourquoi notre niveau sera très bon cette année. Nous avons un entraîneur qui ne rit pas. Si on ne fait pas ce qu’il veut, va en B.

See also  FOOTBALL (Régional 2) : Le Breuil n'a pas lutté contre Nevers.FC

l’as-tu goûté

Oh non, je t’écoute ! Je suis un compétiteur. Même si j’ai 36 ans, il n’y a pas de jeune qui me sort comme ça. j’ai des jambes

Nous ne connaissions pas l’entraîneur ici. Ils semblent tous heureux.

C’est ce qui manquait à l’AG Caen : un entraîneur qui ne connaît ni les joueurs ni le club et qui apporte avec lui ses propres standards. Il est strict dans ses idées et leur mise en œuvre. Il a un autre œil. Il n’y a plus de joueurs protégés. Il ne se soucie pas. Vous pouvez être le meilleur dans un match et être sur le banc la semaine suivante. Tout le monde le sent, tout le monde fait les efforts offensifs et défensifs.

Cela va rapidement refaire de l’AG Caen un favori !

Quand j’ai fait ma vidéo de présentation sur United Managers j’ai dit : Si je reviens à l’AG Caen ce sera parce que je ne vois pas d’équipe qui sera plus forte que nous. Notre seul adversaire, c’est nous-mêmes, si nous sommes sérieux et respectons ce que demande le coach, il sera très difficile de nous battre cette année. J’ai retrouvé l’équipe que j’avais laissée confiante et prête à aller de l’avant.

Confiant, un peu comme toi quand tu parles d’avant-garde !

Je connais très bien le championnat de National 3, à part trois ou quatre équipes, c’est la DH de l’époque où le CFA 2 était encore là. Ce n’est pas très élevé.

See also  Football. Le monde est chamboulé à Concarneau - football

“C’est devenu ennuyeux”

La réforme des championnats va bien faire ?

Oui, parce que ça devenait ennuyeux. Nous avons joué trois ou quatre gros matchs dans la saison. Le reste était des jeux à ne pas perdre. La réforme ira bien. Après cela, je le dis en étant le premier. Si on perd trois matchs, on peut vite se retrouver le ventre mou et ce n’est plus la même saison. Vous devez être vigilant et obtenir le score maximum le plus rapidement possible. On ne sait jamais… Je vois Granville et Malherbe descendre (en N3 ndlr) donc il pourrait y avoir sept descentes dans la poule. Il faut être dans les cinq premiers du championnat pour être bon.

Comment abordez-vous la Coupe de France ?

Comme le championnat. Je suis un spécialiste de la Coupe de France. Avec Saint-Lô on a fait 16ᵉ, on a fait 32ᵉ. J’ai dit aux gars que c’était vraiment quelque chose avec quoi vivre. Je souhaiterais qu’on aille en Guadeloupe au septième tour. La Coupe de France sont des moments dont on se souvient pour le reste de notre vie. C’est un monde différent.

pouvez-vous avoir les deux

Absolument oui. Nous avons 21, 22 joueurs nationaux de niveau 3 voire plus. Je ne suis vraiment pas inquiet à ce sujet. Ce qui peut me faire peur, c’est que la concurrence est si forte que certains abandonnent s’ils jouent moins. Il y a deux nouveaux joueurs, deux déclencheurs qui vont signer normalement. Tout cela renforce ma conviction que j’ai choisi la bonne équipe.

Saint-Lô – AG Caen
4e tour de la Coupe de France
Samedi 24 septembre 2022 à 18h00

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre le sport à Caen dans la rubrique “Mes Messages”. En un clic après l’inscription, vous pouvez trouver toutes les dernières nouvelles de vos villes et marques préférées.