Gros chèques, hausse des salaires… le point dans les transferts des plus importants joueurs africains – Jeune Afrique

By | September 11, 2022

On s’attendait à un été européen particulièrement chaud. C’était le cas, et pas seulement en termes de climat. En cette année de Coupe du monde, qui se déroule au Qatar du 20 novembre au 18 décembre et pour laquelle cinq sélections africaines (Maroc, Tunisie, Sénégal, Ghana, Cameroun) se sont qualifiées, plusieurs joueurs en ont profité pour changer d’air. . Les sommes des transferts se sont révélées élevées, tout comme le montant de la rémunération. Même un joueur comme l’Egyptien Mohamed Salah (30 ans), qui ne participera pas à la Coupe du monde, a connu une amélioration au Liverpool FC.

En effet, le capitaine des Pharaons est désormais le footballeur le mieux payé de l’histoire des Reds, dont il est devenu un élément indispensable. Meilleur buteur et récidiviste de ces dernières années, l’Egyptien gagnait auparavant 1 million d’euros par mois. Le contrat expirant le 30 juin 2023 et en position de force pour négocier une prolongation, l’ancien joueur de l’AS Roma a touché le jackpot puisqu’il empoche désormais 1,6 M€ par mois sans bonus. Désormais lié à Liverpool jusqu’au 30 juin 2025, sa valeur marchande est désormais estimée à 90 Millions d’euros. Son ancien coéquipier en Angleterre, le Sénégalais Sadio Mané, 30 ans lui aussi, a choisi de quitter les rives de la Mersey pour le FC Bayern Munich, premier club allemand.

Salaire en or pour Salah et Mané

Dans l’opération, Liverpool a encaissé un chèque de 32 M€, soit l’équivalent de l’indemnité de transfert d’un joueur acheté à Southampton pour 36 M€ en 2016. Mais ce sont sans doute les champions d’Afrique en titre qui ont réalisé la meilleure opération. A Liverpool, les Casamançais gagnaient “seulement” 6,1 millions d’euros par an, auxquels s’ajoutaient de colossales primes.

See also  Montceau - Développement du football féminin au FCMB, la mission de Tony Siopathis

À Munich, où il passera les trois prochaines années de sa vie, il touchera 20 millions d’euros par an ou déposera 1,15 million d’euros sur son compte bancaire à la fin de chaque mois. Son compatriote et coéquipier des Teranga Lions Kalidou Koulibaly, 31 ans, a également vu ses gains bondir grâce à son transfert de 38 millions d’euros de Naples, en Italie, à Chelsea, en Angleterre, une somme considérable pour un défenseur dans la trentaine. “S’ils font une bonne Coupe du monde, Mané et Koulibaly, qui viennent de changer de club, ne pourront pas demander d’augmentation de salaire au Bayern et à Chelsea. Mais ils pourraient s’en servir pour négocier de meilleurs accords avec leurs sponsors », explique Vincent Chaudel, président de l’Observatoire du sport business.

A Naples, Koulibaly a reçu 6 millions d’euros par saison. Aurelio de Laurentiis, son président, avait même envisagé de lui offrir le plus haut salaire du club de la saison 2022-2023 avant l’offensive anglaise. A Londres, son salaire a augmenté de 4 millions d’euros par an. Dans le vestiaire londonien, Koulibaly a retrouvé l’attaquant gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (33 ans), que Chelsea avait acheté au FC Barcelone pour 14 millions d’euros.

Aubameyang, un bon négociateur

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ancien capitaine des Panthères du Gabon – qui a mis fin à sa carrière internationale en mai dernier – a su enrichir son héritage. Fin janvier, il quitte l’Arsenal FC de Londres pour rejoindre le FC Barcelone. Arsenal lui versait un salaire mensuel de 1,7 million d’euros. Pour l’inciter à faire ses valises, le Chef L’anglais lui avait signé un chèque de 8,4 M€, soit ses salaires jusqu’à la fin de la saison 2021-2022.

See also  Football. Ligue 1 : que dit le protocole commotion cérébrale ? - Football

Aubameyang, qui était sous contrat jusqu’au 30 juin 2023, aurait reçu 20,4 millions d’euros lors de sa dernière saison avec les Gunners, une somme économisée par ses ex-employeurs. A Barcelone, où il était généralement heureux sportivement, son salaire s’élevait à 400 000 € par mois (du 1er février au 30 juin) mais devait grimper à 1,5 M€ à partir du 1er juillet, selon la presse catalane. Il semble qu’il touchera cette somme à Chelsea.

Mahrez, Ziyech, Hakimi, des contrats concrets

Enfin, parmi les footballeurs africains les mieux nantis financièrement figure l’Algérien Ryad Mahrez (31 ans), dont la valeur boursière est estimée à 35 M€ et qui gagne confortablement 7,2 M€ par an à Manchester City (Angleterre), hors bonus.

C’est un peu plus que l’attaquant marocain Hakim Ziyech (29 ans), dont le salaire à Chelsea est de 6,1 millions d’euros par an. Celui qui est censé retrouver l’effectif marocain lors de la Coupe du monde, après une dispute avec Vahid Halilhodžić, ancien entraîneur des Lions de l’Atlas, veut être remplacé par Walid Regragui, pour ne pas couper dans son salaire, alors que l’AC Milan, Tottenham et l’Ajax Amsterdam, son club formateur, veut le recruter (sa valeur est estimée à 28 millions d’euros). Lyon garde également un œil sur le Marocain en vue du mercato d’hiver.

See also  FOOTBALL : La hiérarchie respectée entre Camon et l'ACA (b)

Son compatriote Achraf Hakimi (23 ans) est assuré de rester avec le Paris Saint-Germain cette saison. On l’a compris : avec un salaire mensuel de 865 000 euros assorti de quelques bonus, le défenseur acheté en juillet 2021 pour 60 millions d’euros (+ 11 millions de bonus) est l’un des joueurs les mieux payés du PSG.

“Quand un joueur fait une bonne Coupe du monde, en plus de briller en Ligue des champions et dans sa ligue, et qu’il approche de la fin de son contrat, il peut être en position de force pour négocier une prolongation là où une augmentation est importante. Et les clubs, pour faire face à la concurrence, réagissent généralement très vite pour garder leur joueur”, conclut Vincent Chaudel. L’excellente santé financière des clubs dans lesquels évoluent ces joueurs leur permet de le faire quelques Folie…