Interview exclusive de Lily Collins, cover girl du nouveau Vogue France et bientôt de retour chez Emily’s à Paris

By | November 22, 2022

“Si quelqu’un m’avait dit il y a quelques années qu’un jour je serais en couverture de Vogue France, je ne l’aurais jamais cru”, confie-t-il. LiliCollins. Un rêve devient réalité !” Heureux comme un enfant devant un impressionnant gâteau d’anniversaire, fondant en remerciements pour toute l’équipe, LiliCollins n’est pas du genre à cacher son plaisir à poser pour le magazine qu’elle lisait enfant dans le salon de sa mère.

Lily Collins à Paris

Puis, adolescente, elle s’imaginait exister derrière l’ombre de son père, l’un des artistes les plus célèbres de la pop culture. Phil Collins. Depuis, sans préavis, elle est devenue la vedette d’une série phénoménale. Émilie à Paris, dont le troisième épisode, qui sera diffusé sur Netflix à partir du 21 décembre, devrait confirmer sa popularité. “La première saison s’est déroulée à travers le prisme d’Emily avant que la suivante n’approfondisse sa psyché”, commente LiliCollins. La saison 3, en revanche, offre aux autres personnages la possibilité de développer leurs expériences… J’ai eu une chance incroyable de servir une série qui ressemble à une longue lettre d’amour à Paris et à la culture française. Dans ces nouveaux épisodes on a aussi tourné en Provence… » Gageons que tous les endroits où Emily Cooper sillonne avec son (pas si) perdu en traduction look américain seront bientôt conquis par les fans. Depuis la saison 2, le Grand-Hôtel du Cap-Ferrat enregistre une fréquentation record, tandis que les palaces parisiens comme le Shangri-La sont submergés par l’effervescence. Lorsque LiliCollins Séjournez dans la Suite Gustave Eiffel et postez un rappel sur Instagram, en 2021 les équipes de la Shangri La “ont constaté un certain nombre de demandes pour séjourner dans la même suite et ainsi bénéficier de la même vue”. Chaque tenue portée par LiliCollins dans la série (et par ses compagnons, comme Camille Razat et Philippine Leroy Beaulieu) est décrypté pendant longtemps, puis recherché grâce à des moteurs de recherche dédiés. Vous y trouverez des looks, mais aussi des luminaires, du papier peint, des étuis pour smartphone… Si des marques déjà établies ont bénéficié de cet engouement, comme Chanel, Louboutin, Valentino ou Kenzo, d’autres maisons, plus confidentielles, profitent de cette promotion inattendue. . C’est le cas avec Maison des Scorpions, qui a été créé par Adriana Abascal en 2020 et dont les bottes se sont vendues comme des petits pains après avoir été repérées sur Lily Collins. “La série est une version fictive de la ville de Paris et en même temps une véritable fenêtre sur le monde”, commente Adriana Abascal. L’achat de pièces spécifiques de la série permet aux téléspectateurs de se rapprocher du monde de la mode… et finalement d’en faire partie. Une série comme celle-ci peut lancer une marque et transformer son avenir dans l’industrie du luxe. C’est une occasion unique de rivaliser avec la rude concurrence de l’industrie ! » Il en va de même pour les chansons que l’on entend dans les épisodes.

See also  La Casa de Papel, Squid Game, Poppy Playtime... Des effets de mode dangereux qui polluent la pop culture

Découvrez le chanteur Ehlasoeur de Clara Lucianidont le single pop-soul “Pas d’ici” a fait le tour du monde grâce à lui Émilie à Paris: “Près d’une minute de la chanson a été diffusée lors d’une scène assez charnière. Mes streams sont alors passés de 900 000 lectures à plus de 2 millions ! Les algorithmes ont été balayés du jour au lendemain, l’exposition a explosé. J’ai reçu des commentaires dans des langues que je ne connaissais même pas ! La chanson s’est classée dans le top mondial Shazam pendant une semaine. Cela m’a permis d’entrer à nouveau dans les listes de lecture de la plate-forme… » Pourquoi Émilie à Paris et pas une autre série? Parce que le showrunner américain darren étoileà qui nous devons déjà Beverly Hills, Melrose Place, Le sexe et la ville ou le plus récent débranchéElle sait captiver le spectateur. La trame narrative n’est pas encombrée d’intrigues complexes, les personnages sont extrêmement dessinés, mais un je-ne-sais-quoi épicé rend le tout irrésistible. Nous (re)vivons le charme parisien à travers le personnage d’Emily Cooper, fraîchement débarquée de Chicago pour travailler dans une agence de marketing française de luxe. La capitale brille de mille feux, certains de trop. Mais en toutes circonstances elle reste nonchalante, impudente, élégante. Un cadre idéal pour les états d’âme d’une jeune femme en pleine éducation amoureuse et professionnelle… De quoi occuper le top 10 des programmes Netflix. Et avec l’investissement, à la fois émotionnel et financier, dans la saison trois qui promet d’être à la hauteur des attentes, le charme d’Emily à Paris ne semble pas tout à fait terminé. Dont son actrice principale, qui lance sa carrière avec autant de sincérité que de bonne humeur, tourne à plein régime sans sacrifier son éthique et son altruisme. Si elle a tapé dans l’œil dans Blanche Neige ou L’Exception à la règle, la fiction sur le petit écran l’a fait connaître dans le monde entier. Et loin de revendiquer ses préférences cinématographiques, elle embrasse pleinement la joie que lui procure le format série. Une fille chic, Lily !

See also  Instagram : Contrôle des contenus sensibles pour les jeunes renforcé !

Rencontre Lily Collins sur sa vision de la mode, de l’art et d’Emily à Paris

Photographe : Maciek Pozoga – Réalisateur : Jack Borkett