Le bilan énergétique, mode d’emploi

By | September 16, 2022

Examen extraordinaire

Le gouvernement a annoncé mercredi des versements jusqu’à fin 2022 à partir de “chèques énergie Des “versements spéciaux” de 100 à 200 euros en fonction des revenus pour aider 12 millions de ménages à faible revenu à faire face à la hausse attendue de 15% des prix du gaz et de l’électricité en 2023.

Par exemple, une mère célibataire au salaire minimum avec deux enfants reçoit 200 EUR, un couple avec deux enfants qui gagne 3 000 EUR net dans le ménage reçoit 100 EUR.

Ces chèques spéciaux s’ajoutent aux chèques énergie annuels habituels qui sont versés aux ménages modestes depuis 2018. Un premier chèque spécial de 100 euros avait déjà été versé en décembre 2021 pour faire face à la hausse des prix de l’énergie depuis la reprise post-Covid. L’édition 2022 vise à répondre à la hausse de ces prix depuis le déclenchement des hostilités en Ukraine.

Une fois par an à la maison

Les bénéficiaires reçoivent le chèque énergie habituel à domicile une fois par an, vers le printemps, mais ils peuvent aussi le « pré-attribuer » directement. fournisseur d’énergie. Les personnes éligibles n’ont rien à faire pour l’obtenir.

See also  Jean-Paul Gaultier : auditionné ce samedi à Paris pour rejoindre les égéries de sa nouvelle campagne

Le chèque énergie peut également être utilisé pour les résidents d’un logement social, d’un EHPAD, d’un EHPA, d’un logement autonome, d’un établissement ou d’une EHPAD (ESLD, USLD). Cette aide en nature permet de régler les factures de toutes les énergies – gaz, électricité, mais aussi fioul, chauffage bois – et de couvrir certaines dépenses liées à la rénovation énergétique. Le montant du chèque régulier varie entre 48 euros et 277 euros par an, soit en moyenne 150 euros. Elle est répartie en fonction du revenu fiscal de référence du ménage et de la composition du ménage.

Peut être combiné avec une aide à la combustion

Le gouvernement planche également sur une aide qui pourrait être “entre 100 et 200 euros” et serait versée à environ la moitié des Français qui se chauffent au mazout à partir de novembre, a indiqué jeudi le ministre des Finances publiques. Gabriel Attal.

Elle toucherait 1,4 million de Français modestes et pourrait être cumulée avec le chèque énergie. “Pour les plus petits foyers, c’est une somme extraordinaire pouvant aller jusqu’à 400 euros pour faire le plein cet hiver”, précise Attal. Le Premier ministre Elisabeth Borne avait estimé mercredi qu’il fallait “accompagner les foyers qui se chauffent au bois”, sans préciser les modalités exactes de cet accompagnement.

See also  Cette tendance TikTok est une fausse bonne idée pour une belle peau : pourquoi il faut l'éviter

Avec AFP.