Le député Jimmy Pahun veut interdire le polystyrène dans les emballages – France

By | September 11, 2022



« Le polystyrène représente 30 % de la pollution plastique constatée dans les océans par la Fondation Tara, observe Jimmy Pahun, député MoDem de la circonscription de Belle-Ile-Auray. Je suis sûr qu’une solution de recyclage ne sera pas opérationnelle en 2025, il faut donc éviter d’en faire aujourd’hui. pollution, qui a mis du temps à réguler efficacement.

Des plastiques qui entravent le recyclage

Il vient de présenter un projet de loi “visant à lutter contre les plastiques nocifs pour l’environnement et la santé”. Elle vise notamment à bannir les emballages alimentaires en polystyrène (PS) à partir du 1er janvier 2025. A 105 000 tonnes par an, 16 % du plastique utilisé sur ces pots de yaourt et barquettes de viande est incinéré, mais 42 % du plastique est incinéré et 27% vont à la décharge. “Ils sont mal identifiés sur les chaînes de tri, entravent le recyclage et posent des niveaux de toxicité élevés une fois fragmentés dans l’océan”, déplore le député. Ils présentent également un risque pour les consommateurs lorsqu’ils migrent lorsqu’ils entrent en contact avec des aliments. »

See also  Cuisson sous vide : bienfaits, astuces, recettes

De son côté, un consortium d’industriels mené par l’organisme écologiste Citeo veut créer une filière de recyclage conforme à la loi avant 2025. “Les premiers tonnages arriveront sur le marché en 2024″, indique Muriel Casé, déléguée générale de Syndifrais, l’association des producteurs laitiers. L’extension des consignes de tri sera généralisée à 100% du territoire d’ici fin 2023 et les industriels comme Indaver ou Trinseo pourront produire du PS recyclé apte au contact alimentaire.” “D’une part, les industriels seront consultés pour évaluer l’avancement du projet de recyclage ainsi que l’accompagnement nécessaire dont ils ont besoin pour se débarrasser à terme de ces polymères toxiques », répond Jimmy Pahun.

Du plastique aux assiettes en carton

L’autre partie du projet de loi prévoit une interdiction des emballages contenant des composés perfluorés dangereux (PFAS) à partir de 2024. Avec l’interdiction des plastiques à usage unique, les assiettes et gobelets en papier se sont peut-être multipliés, mais ils ont été recouverts d’un voile imperméable. “Il faut bannir les emballages avec ce film plastique fin”, estime Jimmy Pahun. J’espère également que le consommateur qui utilise ces boîtes ne se sentira plus trompé lorsqu’un logo est apposé pour lui faire savoir qu’il contient du plastique. »

See also  Perdre du poids : cet aliment hautement nutritif, consommé au Japon depuis des siècles, deviendra votre nouvel allié pour perdre du poids

Le projet de loi sera débattu le 6 octobre en salle plénière lors du créneau parlementaire de la faction MoDem.