Le football trouve toujours son chemin en Afrique

By | November 21, 2022

Pour la première fois, la Coupe du monde (du 20 novembre au 18 décembre) sera organisée dans un pays arabe. Au Qatar, la Tunisie, le Maroc, le Cameroun, le Sénégal et le Ghana espèrent une autre première : devenir la première équipe africaine à se qualifier pour les demi-finales.

Les trois dernières villes ont également été les seuls pays à atteindre les quarts de finale en 1990, 2002 et 2010 respectivement. Pas de jalousie, les deux autres éliminatoires ont aussi leur palmarès : en 1978, les Tunisiens sont devenus les premiers footballeurs africains à remporter un match de Coupe du monde et les Marocains, en 1986, sont devenus les premiers à se qualifier pour un huitième de finale.

Grâce à ses cinq représentants, le football africain pourra-t-il enfin percer le plafond de verre des quarts ? Le président de la Fédération camerounaise de football, l’ancien meilleur buteur Samuel Eto’o, ne s’en cache pas : « Les gens pensent qu’il est presque impossible pour l’Afrique de gagner une Coupe du monde. Mais je me dis que c’est possible. Je rêve de le gagner. »

Joueurs des meilleurs clubs européens

Malgré ce discours conquérant, les résultats ne sont pas très encourageants. Après le bon parcours du Ghana en 2010 lors de l’édition sud-africaine, seule Coupe du monde organisée sur le continent, le Nigeria et l’Algérie ont chuté huitièmes lors de l’édition 2014. Pire encore, aucun représentant africain n’a réussi à sortir des groupes en 2018.

See also  Football / Coupes d'Europe. Nantes et Monaco coulent, dégrisant pour Nice, assure Rennes

Le Sénégal, champion d’Afrique en titre, en est à sa troisième participation en 18e Position au classement FIFA, quelques places devant le Maroc (22èmee). La Tunisie arrive juste en dessous du top 30, tandis que le Cameroun n’est que 43èmee et le Ghana à la 61ee Carré. Pas de quoi rendre optimiste un autre Camerounais, l’ex-gardien Joseph-Antoine Bell, 68 ans. « Même s’il est indicatif, ce classement dit quelque choseil observe. Cependant, nous avons rarement un pays africain dans le top dix. Il est difficile d’imaginer que la magie, comme certains en Afrique le croient, se produira soudainement au bon moment. »

A lire aussi : Coupe du monde 2022 : Sénégal, « l’agressivité » de génération en génération

Pourtant, de plus en plus de joueurs africains brillent dans les meilleurs clubs européens. En octobre, le Sénégalais Sadio Mané – au Liverpool FC et désormais au Bayern Munich – a terminé deuxièmee Place au Ballon d’or, la meilleure performance depuis la victoire du Libérien George Weah en 1995. Mais la star du continent s’est blessée et a dû renoncer à la Coupe du monde. Son compatriote Edouard Mendy (Chelsea), qui a été élu meilleur gardien 2021 par la FIFA, sera également de la partie. Ce sont tout sauf des cas isolés. Les internationaux africains impressionnent en Europe.

See also  FIFA 23 : Le meilleur jeu vidéo de foot de cette fin d'année ? Réponse dans notre test vidéo !

Il vous reste 66,26% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.