Le Quotidien boycotte la Coupe du monde 2022

By | September 13, 2022

Le journal “Le Quotidien” fête aujourd’hui ses 46 ans. Le jour de son anniversaire, il prend une décision importante : boycotter la Coupe du monde de football 2022, qui se tiendra au Qatar.

La première édition remonte à 46 ans, le 13 septembre 1976. A cette occasion, “Le Quotidien” informait ses lecteurs de l’importante décision qu’ils avaient prise. Il boycotte la Coupe du monde 2022, qui se déroulera au Qatar du 20 novembre au 18 décembre. Un événement qui aura lieu « sans nous », c’est le titre du Journal en Une. “Le Quotidien” ne publiera plus”ni articles ni publicité pour le concours”.

Les données de Kévin Bulard, rédacteur en chef du Quotidien :

Le Quotidien boycotte Kevin Bulard, vainqueur de la Coupe du monde de football 2022

Pour la revue “la Coupe du monde 2022 cristallise tous les excès que l’on ne veut plus voir aujourd’hui. C’est une hérésie environnementale et une violation intolérable des droits de l’homme, en particulier des droits des travailleurs et des minorités.” explique Kévin Bulard, rédacteur en chef du Journal.

Aujourd’hui, des stades en plein air climatisés sont construits en plein désert ; où les spectateurs arrivent en avion. Il y aura 160 avions par jour. C’est vraiment une folie environnementale. Des milliers de personnes sont mortes en construisant ces stades.

Kevin Bulard, rédacteur en chef du Quotidien

Une décision deToute la compagnie”, il assure. “La décision a été discutée. Une séance d’information, d’échange et de consultation a eu lieu hier. Tout le monde pouvait s’exprimer.

Kévin Bulard reconnaît qu’il “questions évidentes. Vous savez la presse est en crise, et c’est compliqué car cette décision risque de nous coûter en ventes de journaux et en ventes de publicités. Mais c’est un choix accepté..

“Le Quotidien” tient à préciser qu’ils ne boycottent pas le Qatar, ils boycottent un événement. “Nous ne boycottons aucun pays, nous ne boycottons pas le Qatar. Nous boycottons un événement qui est l’aboutissement de tout ce que nous dénonçons. […] Nous ne nous arrêterons pas ici. Par exemple, lors des prochains jeux des îles à Madagascar, on continuera à se poser les questions”.

Nous voulons convaincre, fédérer. Nous ne sommes pas là pour enseigner. Nous sommes fidèles à nos valeurs” poursuit Kevin Bulard. “Aujourd’hui c’est 46e anniversaire de la fondation du Quotidien. Le 13 septembre 1976, un éditorial intitulé « La Règle » énonçant nos valeurs paraît en première page du Quotidien. il précise.

See also  Lorient à plein régime, Nice retrouve des couleurs