Le Stade Bordelais “n’a pas peur des grosses équipes”

By | September 15, 2022

En termes de contenu, nous pouvons l’évaluer positivement. Au niveau psychologique de nos matchs, c’est peut-être un peu moins bon. On aurait pu faire ça…

En termes de contenu, nous pouvons l’évaluer positivement. Au niveau psychologique de nos matchs, c’est peut-être un peu moins bon. On aurait pu faire un peu mieux lors de nos deux matchs perdus à domicile. On encaisse des buts à chaque fois en début de match et on court après le but. Je me sens frustré en pensant à ces deux parties.

Zéro point après deux matchs à domicile, avez-vous peur d’un blocus à domicile ?

C’est important de prendre des points car il ne faut pas qu’un syndrome rentre dans la tête des joueurs. Je ne veux pas qu’ils pensent que c’est compliqué à la maison. Et pourtant nos performances sont justes, mais le fait d’avoir marqué des buts dans les rares attaques de nos adversaires (5e minute contre FC Goal, 6e contre Vierzon, perdu 0-1) nous permet d’aborder ces matchs avec un handicap. Cependant, l’équipe a bien réagi par la suite mais a rencontré des difficultés pour marquer.

See also  Un journal réunionnais boycotte la Coupe du monde au Qatar

Vos joueurs n’ont encaissé que trois buts en quatre matchs. Êtes-vous satisfait de la défense de votre équipe ?

On propose des choses cohérentes dans notre jeu, mais au lieu de mettre l’accent sur une éventuelle solidité défensive, je préfère me concentrer sur notre collectif. Si nous ne nous donnons pas beaucoup d’occasions, nous le devons au travail de tout le groupe.

Pensez-vous que votre équipe a une marge de progression ?

On progresse depuis cet été et nos matchs de pré-saison. Je pensais qu’il nous faudrait plus de temps, mais le contenu de nos prestations est intéressant. Et là encore on a compté plusieurs blessés, les joueurs ne sont pas encore qualifiés. On a aussi plusieurs joueurs prometteurs et c’est aussi encourageant pour la suite.

Le point des Herbiers (1-1), l’un des favoris de la promotion, peut-il vous servir de match référence lors de la dernière journée ?

Peut-être pas une référence, mais tout le monde n’y prendra pas un point, c’est certain. Surtout, ce bon résultat vendéen nous montre qu’il ne faut pas avoir peur des grosses écuries. Nous verrons si nous pouvons capitaliser à la maison. Ce n’est qu’à cette condition que l’on peut dire que ce match nul nous a bien servi.

See also  Fair-play ou pas, à chacun sa vision

Le Stade Bordelais le saura vite avec la réception de Bergerac, autre gros bolide. Ce contexte de derby vous inquiète-t-il ?

Pour moi personnellement, ce sera mon premier derby. Je ne connais pas encore les rivalités régionales. Mais je sens que mes joueurs sont déterminés à bien faire face à une équipe ambitieuse. Ce débat ne doit pas non plus être dramatisé. C’est encore un jeu, qui est plus avec nous. Nous n’avons pas peur de cette équipe de Bergerac, même si nous savons très bien que leurs ambitions sont différentes des nôtres. Mais une victoire contre Bergerac nous permettrait de passer du bon côté du tableau.

Le jeu