Le taux d’inflation au Canada est tombé à 7 % en août

By | September 20, 2022

Il s’agit de la deuxième baisse de l’inflation annuelle au Canada en deux mois depuis qu’elle a culminé à 8,1 % en juin dernier.

Comme en juillet, ce nouveau ralentissement de la hausse des prix s’explique à nouveau principalement par la baisse des prix de l’essence.

Cela signifie que les prix des biens et des services en général n’ont pas beaucoup baissé, malgré cinq hausses consécutives des taux d’intérêt par la Banque du Canada cette année dans le but d’empêcher l’économie de surchauffer.

C’est une bonne nouvelle, cependant, dans la mesure où leIPC hors essence n’avait pas baissé depuis plus d’un an.

C’est le premier mois que l’IPC hors essence affiche un ralentissement d’une année sur l’autre depuis juin 2021. »

Une citation de Statistique Canada

Les prix hors essence ont augmenté de 6,3 % en glissement annuel en août après une hausse de 6,6 % en juilletindiquer l’agence fédérale.

Toujours sans essence, ce sont surtout les transports (+10,3 %) et le logement (+6,6 %) qui ont été responsables du ralentissement de la croissance des prix en août dernier. La hausse des prix des biens de consommation non durables a également ralenti (+10,8 %), tout comme celles des biens durables, notamment les voitures et l’électroménager (+6 %).

Toutefois, la hausse constante des prix des aliments (+10,8 %) a atténué les gains d’inflation réalisés au cours du mois dernier.

Les prix des produits d’épicerie (+10,8 %) ont enregistré la plus forte hausse depuis août 1981 (+11,9 %)souligne Statistique Canada dans son rapport mensuel.

Nous pouvons voir que l’inflation a probablement culminé en juin. C’était un peu en baisse en juillet et là ça baisse encore en août avec une inflation à 7%. C’est bienexpliquait mardi matin l’économiste en chef de Desjardins, Benoit Durocher, sur les ondes d’ICI RDI.

Si nous regardons la nourriture et l’énergie […]il continue d’augmenter, mais il augmente de moins en moins vite depuis plusieurs mois et c’est toujours une nouvelle encourageante. »

Une citation de Benoit Durocher, économiste principal au Mouvement Desjardins

L’essence baisse encore

Les prix de l’essence à la pompe ont poursuivi leur lente baisse en août après avoir grimpé à plus de 2 $ le litre au printemps dernier lors de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

D’août 2021 à août 2022, le prix de l’essence a augmenté de 22,1 %, alors qu’en juillet cette hausse atteignait 35,6 % sur un an.

D’un mois à l’autre, les prix de l’essence ont diminué de 9,6 % après avoir reculé de 9,2 % en juillet. Il s’agit de la plus forte baisse mensuelle depuis avril 2020.note Statistique Canada.

les salaires

Alors que les prix des aliments, des biens et des services continuent d’augmenter, le salaire horaire moyen a également augmenté de 5,4 % par rapport à août 2021, soit moins que l’augmentation moyenne des prix de 7 % d’un mois à l’autre, là encore sur une base annualisée.

Bien que le pouvoir d’achat des Canadiens ait diminué, l’écart était moins prononcé qu’en juilletindiquer l’agence fédérale.

D’autres hausses de taux suivront

Pour l’économiste du Mouvement Desjardins, Benoit Durocher, les hausses de taux successives déclenchées par le taux directeur de la Banque du Canada auront certainement un effet visible sur l’inflation, mais il croit qu’il reste du travail à faire.

Je ne pense pas que la Banque du Canada prendra des risques. Leur priorité est la lutte contre l’inflation et nous sommes toujours à 7% d’inflation. […]. Ça reste un très haut niveau, prévient-il. Les risques d’inflation restent orientés à la hausse.

À cet égard, je ne pense pas que la Banque du Canada prendra des risques. […] Attendez-vous à une autre hausse des taux d’intérêt pour la réunion d’octobre ; éventuellement 50 points de base, ce qui reste un peu moins prononcé que les deux dernières hausses.

Il sera également important pour la Banque du Canada de surveiller la réaction de l’économie à ces hausses de taux successives, parce qu’on commence à voir des signes de faiblesse dans les économies canadienne et québécoiseprévient M. Durocher.

See also  Les écoliers compostent désormais leurs déchets à la cantine de Lunel-Viel