Les appels au boycott de la Coupe du monde de football se multiplient

By | September 14, 2022

Publié le 14 septembre 2022

Le Quotidien de La Réunion a décidé de ne pas couvrir la Coupe du monde de football, qui se déroule au Qatar le 21 novembre. Les rédacteurs en chef du journal local ont décidé de boycotter l’événement sportif en raison de violations des droits de l’homme dans leur organisation et de leur empreinte carbone globale. Plusieurs ONG demandent également que le monde du football soit sensibilisé à ces aspects.

La déclaration de l’acteur Vincent Lindon lors d’une interview télévisée est imitée. Il avait déploré l’absurdité écologique d’accueillir la Coupe du Monde de la FIFA au Qatar cet hiver et avait déclaré qu’il ne l’accepterait pas. Cette fois, un journal réunionnais a annoncé qu’il ferait de même. Le Quotidien de La Réunion a écrit “Sans nous” en première page, sur fond de stade de football vide. Les éditeurs annuleront l’événement sportif en raison de “atteintes intolérables à la dignité, aux libertés humaines, aux minorités, à la planète“.

Le journal local n’écrira aucun article sur la compétition sportive, ni ne fera de publicité en rapport avec la Coupe du monde. Mais les aspects sociaux et écologiques sont également abordés. “Notre journal boycottera tout ce qui concerne l’événement sportif mais partagera des informations sur les enjeux environnementaux et humains soulevés par la compétition.», a expliqué Vincent Vibert, le directeur du Quotidien de La Réunion. Il défend ce choix éditorial, dans le respect de sa ligne éditoriale, qui «défend les valeurs de respect, de bienveillance, d’engagement, d’indépendance et de liberté d’expression“.

See also  Football : Avec autant d'erreurs, Rodez ne pouvait guère espérer mieux face à Annecy

Appel des ONG contre la Coupe du monde

Vincent Lindon espérait que les footballeurs emboîteraient le pas, ce qui n’a pas été le cas jusqu’à présent. Philipp Lahm, ancien international allemand et désormais président de l’organisation de l’Euro 2024, a déclaré qu’il ne se rendrait pas au Qatar en raison du manque de respect des droits de l’homme dans l’organisation de la Coupe du monde. Eric Cantona a écrit dans une lettre : “Je ne verrai pas un seul match de cette Coupe du monde“en espérant faire”pense à tous mes amis footballeurs“Chez les joueurs actifs, c’est surtout l’ironie de l’entraîneur du PSG et de son joueur vedette Kylian Mbappé concernant l’utilisation des jets privés pour les déplacements qui a retenu l’attention.

Les ONG, en revanche, se positionnent sur l’événement. Amnesty International a lancé une pétition “Qatar 2022, les droits humains ne doivent pas être mis à l’écart !” qui a été signée par plus de 48 000 personnes. En mai dernier, l’ONG a publié un rapport sur les violations des droits de l’homme qui tueraient plusieurs centaines de milliers de travailleurs sur les chantiers de la Coupe du monde. L’ONG appelle la Fédération internationale de football et son homologue français à sensibiliser au respect des droits de l’homme au Qatar.

Une autre campagne a vu le jour, initiée par le Maquis Alsace-Lorraine, un collectif local rejoint par Extinction Rebellion et Youth for Climate France. Sous le titre “Carton rouge pour le Qatar”, il appelle à l’annulation de l’événement. Dans un fil Twitter, Youth for Climate France explique pourquoi l’organisation appelle au boycott du concours, citant les personnes décédées sur les chantiers, les violations des droits de l’homme et l’empreinte carbone de l’événement.

See also  Au Brésil, Pelé, Neymar et d'autres personnalités s'indignent des propos "racistes" tenus contre Vinicius Jr

En particulier, les sept stades climatisés construits pour cette Coupe du monde ont fait sensation en raison de l’énergie qu’ils nécessitaient. Le concepteur de ces stades, Saud Abdulaziz Abdul Ghani, explique que les stades sont alimentés par une ferme de panneaux solaires. Mais l’explication n’est pas très convaincante.

Arnaud Dumas, avec l’AFP