Les Bourguignons vont-ils boycotter la Coupe du monde ?

By | November 21, 2022

La Coupe du monde de football commence aujourd’hui au Qatar. Un événement marqué par de nombreuses polémiques, mais cela empêchera-t-il vraiment les Bourguignons de suivre la compétition ? On nous a posé la question dans les rues de Mâcon.

Coup d’envoi de la coupe du monde de football. La compétition la plus prestigieuse du monde du football se déroule cette année au Qatar. S’il s’agit d’un événement généralement très attendu par les fans, cette édition mise sur la polémique. Des stades climatisés, des conditions de travail douteuses, de nombreux morts, des compétitions en hiver… La Coupe du monde fait débat cette année. Les avis sur l’événement sont partagés en Saône-et-Loire.

Eva est sûre qu’elle ne regardera pas la Coupe du monde. “Je ne suis pas fan du football de base, mais vu ce qui s’y passe, je regarderai encore moins les matchs. Cela va à l’encontre de mes convictions.”

Idem pour Amaury, qui peine à comprendre pourquoi la Coupe du monde se tient au Qatar. “Ce n’est pas un pays de football. Si c’est au Brésil ou en France, ça donne envie d’en avoir plus car ces pays ont une culture du football. Mais cette édition n’a aucun intérêt.

J’adore regarder et supporter l’équipe de France mais les conditions sont dramatiques.

Pour Anne-Laure, pas question de passer à côté de l’ambiance unique de l’événement. « Je vais regarder avec mes amis et j’espère que la France ira loin. On parle encore plus de sport, mais seulement de polémique. Mais je ne suis pas du tout au fait des valeurs que véhicule cette Coupe du monde. et c’est sûr que la fête quelque chose de moins à l’ordre du jour”Elle croit.

Jean-Luc est un passionné de sport mais difficile d’en profiter sans oublier ce qui s’y est passé. “Je regarderai moins que d’habitude compte tenu des problèmes. Les enjeux sont importants. J’adore regarder et soutenir l’équipe de France, mais c’est dans des conditions dramatiques. Le citoyen se retrouve dans les élections, les cornalines ne sont pas responsables. Ces travailleurs maltraités, ces stades réfrigérés… C’est terrible et ce n’est pas normal.”il dit.

Si les avis divergent au sein de la population, nul doute que ce bar-restaurant de Chalon-sur-Saône raterait la Coupe du monde. L’événement apporte une valeur financière et le propriétaire a installé une télévision pour l’occasion. “Les frigos sont pleins, on a à manger et à boire ! C’est une période où l’ambiance et la convivialité sont au rendez-vous et c’est porteur pour les affaires, même si c’est l’hiver.”annonce Cyril Garnier, le gérant du bar.

Stéphane Labouriaux est propriétaire d’un bar à tabac pressé. Pour lui, cet événement peut faire le bien des Français. “Le moral des gens n’est pas bon, donc ça peut changer l’ambiance générale quand la France va loin. Malgré ce qu’on entend, en tant que fan de foot je vais la suivre, c’est triste mais il fallait agir avant.”

En Bourgogne Franche-Comté, les villes se positionnent différemment. Dijon a annoncé qu’il diffusera les demi-finales et la finale sur grand écran lorsque l’équipe de France jouera. Du côté de Nevers, on suit le raisonnement de Dijon. Les matchs de l’équipe de France seront diffusés à partir des quarts de finale s’ils atteignent ce stade.

A Besançon, nous avons pris la décision de ne pas diffuser les matchs sur grand écran et d’accepter le boycott. Même son de cloche à Auxerre, mais pas pour des raisons idéologiques. La période dans laquelle le monde se déroule est discutable. “C’est quelque chose en décembre on grince du côté de la mairie. Il va faire froid donc nous ne prévoyons vraiment pas d’organiser ça dans notre budget.

En Saône-et-Loire, les villes n’ont pas annoncé leurs intentions. En 2018, Chalon-sur-Saône diffusait les rencontres des bleus sur écran géant, tout comme Mâcon, qui avait réuni 4.500 followers sur place pour la finale mondiale.

See also  Le football, cet instrument de cohésion nationale