L’intelligence artificielle sait désormais jouer au foot

By | September 10, 2022

DeepMind, la division d’intelligence artificielle de Google, a enseigné aux humanoïdes dotés d’intelligence artificielle comment travailler en équipe pour jouer au football. Dans le cadre d’un programme d’athlétisme, des chercheurs ont déjà effectué des simulations pour tester si les mouvements des joueurs sont bien coordonnés et réalistes. DeepMind avait déjà tenté d’intégrer le monde du jeu par le passé, car l’intelligence artificielle peut déjà jouer aux échecs et marcher, ce qui est une véritable prouesse pour les chercheurs. Ensuite, ils se sont également tournés vers des jeux comme Mario et Starcraft.

L’intelligence artificielle a accompli un nouvel exploit

Selon Google, cette IA devrait simuler un jeu joué à deux contre deux pour améliorer le système, mais aussi fournir une nouvelle façon de construire une intelligence générale artificielle (AGI). Ce nouveau prototype d’IA sera à un niveau similaire à celui des humains. Selon les chercheurs, savoir qu’un jeu ne peut être joué que par des ordinateurs et sans intervention humaine relève de l’exploit. Selon un chercheur de DeepMind, dans le jeu, les joueurs ont la capacité d’agir sans instructions et ils peuvent même prendre des décisions. D’autres peuvent même organiser un jeu d’équipe coordonné.

See also  Sorare : La licorne française du football fantasy débarque en NBA, toutes les infos

Au cours des tests, les chercheurs ont développé des vidéos de personnes effectuant des mouvements simples tout en jouant au football. Dans la vidéo, les humanoïdes pratiquent la marche naturelle. Ils ont ensuite appris à dribbler et à lancer des balles grâce à l’apprentissage automatique. Les joueurs humains mettent un an et demi pour apprendre ces tactiques, tandis que les IA les apprennent en moins de 24 heures.

Une complexité dans les formations des humanoïdes

Après avoir enseigné aux humanoïdes les règles simples du football, ils ont progressé vers des techniques plus intenses et variées. En fait, les chercheurs ont commencé à imposer qu’un match se joue à deux contre deux. Au cours de ce jeu, les chercheurs ont remarqué que les humanoïdes ont appris un excellent travail d’équipe. Les joueurs humanoïdes ont passé près de 20 à 30 ans à simuler ces techniques, mais dans le monde réel, cela n’a duré que 2 à 3 semaines.

D’autre part, les chercheurs ont entraîné ces joueurs virtuels à commettre à la fois des fautes et des infractions afin que le jeu soit équitable. Cependant, il leur était toujours interdit de prendre des coups de pied et des remises en jeu, c’est pourquoi les chercheurs ont affirmé que les robots n’avaient pas été formés pour devenir des joueurs professionnels en quelques jours.

See also  Maximilien Demoustier promu Arbitre Fédéral – OCCITANIE FOOTBALL LEAGUE

Modéliser des joueurs virtuels : un vrai challenge

Depuis des années, les chercheurs essaient de construire des robots capables de jouer au football. Il y avait même eu un concours pour voir qui serait le mieux placé pour faire un robot joueur. Il s’agit de la compétition RoboCup qui comptait différentes ligues dans le monde réel et des ligues simulées. Actuellement, le prochain défi pour les chercheurs est d’enseigner le football aux robots sans leur apprendre les règles du jeu.