Nos cinq conseils du Salon de l’habitat à Dreux

By | October 29, 2022

1. J’installe des panneaux photovoltaïques
Jean-Marc Piscitelli, de Ma maison verte. “Une installation photovoltaïque est rentable à partir d’une facture annuelle de 1 000 euros.”

D’abord, regardez votre facture d’électricité, explique Jean-Marc Piscitelli de Ma maison verte. « Une installation photovoltaïque est rentable à partir d’une facture annuelle de 1 000 euros. Les panneaux solaires permettent une réduction de 70% du montant. “L’investissement varie selon la taille de la maison” de 10 000 € à 20 000 €. Avec une garantie matérielle de 25 ans, il s’amortit au cours des dix premières années. »

Et de préciser que les installations (panneaux et micro-onduleurs) peuvent prospérer sur le toit ou dans le jardin.

2. Offrez-moi une nouvelle cuisine
Sabrina Der Silva, commerciale d’une entreprise d’installation de cuisines nouvellement créée (MB Aménagement) à Dreux. “Propriétaire ou locataire, chacun veut sa cuisine.”

Cette pièce est devenue la star de la maison, explique Sabrina Der Silva, commerciale d’une nouvelle entreprise d’installation de cuisines (MB Aménagement) récemment installée à Dreux. « Propriétaires ou locataires, chacun veut sa cuisine. Très influencés par les réseaux sociaux, les gens recherchent fonctionnalité et beauté. Par exemple, vous voulez que tout soit intégré, y compris le réfrigérateur et le four. Tout doit être rangé et bien aligné pour que seuls les bocaux alimentaires apparaissent. L’apparence est très importante : la peinture blanche est populaire. Quant au prix, “ça dépend des matériaux utilisés, des finitions, du type de meuble…”

See also  Le refuge pour femmes de Dreux : mode d'emploi

3. Je joue pour gagner de gros lots

L’écho républicain vous offre de nombreux cadeaux pendant le salon, notamment des abonnements et des tarifs préférentiels. Le développeur Horizon pour sa part rénovationspécialisée dans « le développement et la gestion de appartements écologiques propose de faire tourner une roue avec différents prix, tous liés à l’amélioration de votre espace de vie. Un créneau très prometteur en raison de la conjoncture économique et des nouveaux appareils, selon Sabrina Dos santos, prospecteur. « La demande pour l’isolation des combles et le traitement des toitures est élevée. »

4. J’installe de belles choses chez moi

Un centre de créateurs local vous montrera à quel point vous pouvez personnaliser votre intérieur avec des bijoux, des meubles repeints, des bougies parfumées, des luminaires aux antipodes des produits de marques nationales… Françoise Bernard, ancienne fleuriste à Anet, crée des tableaux verts avec des mousses , lichens, fleurs, écorces, fougères, lierre… Chaque élément « est congelé dans de la glycérine naturelle. Elle propose un kit pour que n’importe qui puisse faire ce « travail » pour donner une touche verte et culturelle à un mur un peu trop uniforme. Harmonie Delile donne une nouvelle couleur à vos meubles. Ce goût du relooking s’est « intensifié depuis le Covid-19. »

See also  Prévisions du volume du marché des aliments préparés périssables et analyse de la chaîne de valeur 2022

5. J’achète une maison… ou un appartement
Romain Nicolas (Nexity) rappelle que Dreux est très attractive. “Le fait qu’une partie se trouve dans une zone de régénération urbaine a des implications importantes, en particulier pour le taux de TVA de 5,5 %.”

Promoteurs et constructeurs confirment que Dreux est devenu un quartier prisé des acquéreurs de tous profils, notamment ceux de la région parisienne ou les familles désireuses de revenir en pays drouais. “L’attractivité du pays est un point fort, tout comme la localisation de la ville, à 1h de Paris et 2h de la mer”, précise le promoteur Nexity, qui propose plusieurs programmes : sur le site de l’ancien siège de la Société agricole Coopérative Rue Saint-Martin, au Bois du Chapitre, à Vernouillet (maisons et appartements)… Les terrains à bâtir restent prisés “parce que la maison fait toujours rêver, même si le coût des matériaux et les contraintes bancaires excluent certains profils aux plus modestes revenus ».

Olivier Bohin