Pourquoi le Brésil est-il si fort au football ?

By | November 24, 2022

C’est le pays qui a remporté le plus de Coupes du monde (5), qui a produit l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du monde (Pelé) et qui (comme tous les 4 ans) était auparavant l’un des favoris pour la Coupe du monde face à la Serbie jeudi (20 Clock, TF1 et BeIN Sport) dans la course. Mais pourquoi le Brésil est-il si fort au football ? Pour comprendre cela, il faut d’abord remonter aux origines de l’implantation de ce sport dans le pays.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

Qu’est-ce qui vient après cette annonce ?

Le football est arrivé dans ce pays d’immigration et de commerce en 1894 aux mains de Charles Miller, un Britannique écossais. C’est lui qui a lancé le premier championnat du pays en 1901. Mais très vite, grâce aux clubs de la communauté, le football brésilien va rayonner, s’inventer sa propre identité et s’émanciper de la domination britannique. En 1914, l’équipe anglaise d’Exeter s’incline 2-0 contre Rio lors d’un Tour du Brésil. “Les joueurs anglais, habitués au professionnalisme, se sont battus pour chaque ballon. Les amateurs brésiliens, quant à eux, recherchaient le beau geste et le plaisir avant tout.” Remarque Antonio Carlos Napoleão et Roberto Assaf, auteurs de Seleçao Brasileira, 1914-2006. Tout était déjà là il y a un siècle.

Un sport royal

Autre facteur qui explique le succès du Brésil : c’était l’un des premiers sports “favoriser le brassage ethnique et comprendre l’intérêt du croisement”explique David Delporte, auteur de Pourquoi les Brésiliens gagnent-ils toujours au football ? Comprendre le phénomène brésilien. En 1923, le club de Vasco de Gama est l’un des premiers à remporter le championnat avec des joueurs noirs et blancs dans ses rangs. Si le Brésil est un pays très inégal, “Le football a réussi à cristalliser une société hétérogène et fragmentée, à fédérer un assemblage apparemment artificiel, fruit d’une histoire parfois douloureuse, à puiser dans une énergie collective que personne jusqu’alors n’avait captée.”, assure l’auteur. D’autres explications sont souvent avancées pour expliquer la qualité du football brésilien, notamment le fait que ce sport se pratique dans tout le Brésil, notamment dans les favelas.

Mais le pays n’est pas forcément bon dans tous les sports. Bien qu’étant un pays de 215 millions d’habitants, le Brésil n’a terminé que 12e au classement des médailles aux Jeux olympiques de Tokyo, 12 médailles derrière la France, qui compte trois fois moins d’habitants.

Qu’est-ce qui vient après cette annonce ?

A écouter également :