Quand la naturopathe Irène Grosjean persuade un malade du cancer d’arrêter son traitement médical…

By | September 13, 2022

« Comment se fait-il que vous ayez refusé de lui faire une transfusion sanguine ? Face à Irène Grosjean, Jean partage son désespoir : son père, atteint d’un cancer en phase terminale, refuse de se faire soigner sur les conseils du naturopathe qui le suit… Il décédera quelques semaines plus tard. Les images filmées par Jean il y a quelques années et diffusées sur France 2 lundi soir jettent un nouveau trouble sur les pratiques d’Irène Grosjean et de tous ceux qui s’en inspirent.

Irène Grosjean, 92 ans, avait déjà fait sensation fin août. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux au milieu d’une polémique sur la place des naturopathes sur Doctolib, elle, ainsi que plusieurs de ses followers, préconisaient une certaine forme d’attouchement sexuel pour soigner les enfants. La théoricienne du complot Irène Grosjean est la doyenne du mouvement de l’alimentation crue en ligne et préconise en fait une alimentation basée sur des aliments crus et non transformés.

See also  A l'hôpital de jour de Quimper, le thé noir est préféré au thé vert – Quimper

“Elle lui a vendu des rêves”

Les images diffusées au journal télévisé de France 2 ce lundi soir assombrissent encore davantage le portrait du naturopathe. Des journalistes du secteur public ont obtenu le témoignage de Jean (qui reste anonyme), dont le père est décédé d’un cancer de la prostate en 2019. Mais ces derniers mois, il avait placé tous ses espoirs de guérison sur Irène Grosjean et abandonné la chimiothérapie.

“Du jour au lendemain, il a quitté l’oncologue. Madame Grosjean lui dit : Ce n’est pas un bon médicament, ce n’est pas fait pour toi, et je te traiterai comme tel ‘ dit Jean à la télé. “Quand tu auras fini, tu vas croire cette personne. Elle lui a vendu des rêves. Elle lui prit la main, elle lui dit : T’inquiète, tu vas être centenaire. »

Plus qu’un témoignage, Jean apporte une vidéo. Cela a été filmé en caméra cachée dans le bureau d’Irène Grosjean quelques semaines avant la mort de son père. “Certaines personnes me disent : tu es au bout, tu vas t’effondrer, il faut aller à l’hôpital…”, a confié le père de Jean au naturopathe. Et celui-ci de répondre : « Je ne t’ai jamais vu aussi bien. Le teint est fin, la peau claire, tu vas bien. Et vous vous sentirez beaucoup mieux en un rien de temps. »

See also  "La nourriture contribue à la formation de l'identité"

Le sang “vous devez nettoyer”.

Jean interroge Irène Grosjean, assise derrière son bureau. « Comment se fait-il que vous ayez refusé de lui faire une transfusion sanguine ? Ce n’est pas de la chimio, ce n’est rien s’il en a besoin. » Sans démonter, le spécialiste répond : « C’est le sang de quelqu’un d’autre, on va rendre du sang empoisonné, je ne suis pas d’accord, il en a assez de son empoisonné, il faut le nettoyer. »

Interrogée chez elle par France 2 sur ces patients qui se sont détournés de la chimiothérapie, Irène Grosjean souligne les avantages de sa méthode. « La maladie n’est pas là pour nous détruire, c’est l’appel à l’aide de notre corps, qui nous demande de l’aider à éliminer toute la saleté qui s’y est déposée. Le père de Jean mourra trois mois après l’admission de son fils.