“Que mon honneur soit lavé”, espère Kheira Hamraoui et bien décidée à rejouer

By | September 17, 2022

Estimant avoir été frappée par une « cabale médiatique surprise » depuis son agression, Kheira Hamraoui a affiché sa « confiance » dans la justice « pour que la vérité éclate et (son) honneur soit lavé » samedi, au lendemain de l’attentat. Aminata Diallo, ex-coéquipière au Paris SG. “Aujourd’hui, je fais confiance à la justice pour faire éclater la vérité et laver mon honneur. J’ai hâte que mon nom soit associé uniquement aux pages sportives et quitte les colonnes judiciaires”, a écrit le Français de 32 ans, signé au PSG jusqu’en 2023 mais restant actuellement à l’écart du groupe.

Une agression qui “les hante jour et nuit”

Le message, posté sur Twitter samedi, est accompagné de photos montrant des blessures aux mains et aux jambes résultant de son agression à la barre de fer le soir de 4 nuits et jours”. Sa coéquipière et concurrente d’alors Aminata Diallo, témoin de la scène, a été interpellée puis relâchée après quarante heures de garde à vue. Vendredi, elle a finalement été mise en examen pour “violences graves” et “association de malfaiteurs” puis placée en garde à vue.

See also  Football. Aunay-sur-Odon ne pouvait rêver mieux pour le 4e tour de Coupe de France face à Granville

Après cette “expérience ô combien traumatisante”, “j’ai été victime d’une cabale médiatique surprise visant à salir mon image et ma vie personnelle”, affirme Hamraoui, citant des articles de presse liant l’agression à de nombreuses relations intimes présumées avec des hommes mariés. L’internationale française (39 sélections) se souvient avoir été “injustement insultée sur le terrain, harcelée sur les réseaux sociaux et menacée de mort” et dit que son silence n’est qu’à blâmer “que la frénésie médiatique “inouïe” ait emporté la violence qui nous a détruits, mon mes proches et moi.

“S’il y a une chose qui n’a pas changé depuis ce drame, c’est mon ambition pour moi et mon pays”

Hamraoui était soupçonné par certains joueurs du PSG d’avoir dirigé les enquêteurs vers Diallo, qu’ils croyaient innocent, entraînant de vives tensions au sein de l’équipe. Le club a décidé de maintenir Hamraoui, qui est sous contrat jusqu’en juin 2023, hors du groupe professionnel pour la saison en cours. « Aujourd’hui, je m’efforce de retrouver la joie du rectangle vert. Et continuez à gagner. Car s’il y a une chose qui n’a pas changé depuis ce drame, c’est mon ambition pour moi et mon pays. ‘ conclut-elle.

See also  Football à Hong Kong : comment s'entraîner et regarder les matchs ?