Selon l’ESEC, 81% des Marocains préfèrent le télétravail

By | September 12, 2022

Selon un sondage réalisé par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) sur sa plateforme ouchariko.ma, 81,6% des Marocains considèrent le télétravail comme un moyen de gagner du temps et de l’argent sur les transports. 89% pensent que le télétravail va devenir une nouvelle tendance.

Concernant les perspectives de ce mode de travail, 64,4% des personnes interrogées affirment que le télétravail devrait être pratiqué en alternance avec le travail en présentiel. Interrogés sur les bénéfices, plus de la moitié des personnes interrogées estiment que cette façon de travailler leur permet de réduire leur niveau de stress, d’avoir plus d’autonomie dans l’accomplissement des tâches et de mieux se concentrer, selon les résultats du 8 septembre 2022 dans le cadre de la poursuite du développement par le CESE de l’orientation du rapport annuel pour 2021, consacré cette année au télétravail.

Dans le même temps, selon les participants à l’enquête, les horaires de travail ouverts sont considérés comme des inconvénients du télétravail par 61 %, suivis par le manque de séparation entre le travail et la vie privée avec jusqu’à 50 %.

See also  Ces 8 femmes d'une même famille portent cette robe de mariée depuis plus de 70 ans

D’autres désavantages mentionnés par les participants à l’enquête sont les difficultés d’accompagnement et d’orientation (26,5%) et le sentiment d’être isolé de l’environnement de travail (26,2%).

En termes de perceptions des participants sur le télétravail, les résultats de l’enquête montrent que près de 64% des répondants considèrent le télétravail comme une forme de travail à part entière, tandis que 24% le voient comme une option temporaire. Environ 12% de tous les répondants déclarent que le télétravail est un moyen de rester à la maison.

Concernant la pratique du télétravail, 74% des répondants au sondage estiment avoir eu une certaine expérience du télétravail. Parmi ces personnes, près de 14% disent l’avoir pratiqué avant la crise du Covid et plus de 71% pendant le confinement, contre 15% qui l’ont vécu après la crise du Covid.

Concernant l’équipement nécessaire au télétravail, 64% des répondants estiment devoir investir dans du matériel pour pouvoir télétravailler. Parmi ces personnes, 81 % considèrent la connectivité Internet comme un investissement dans le télétravail.

See also  The Butcher of Delhi : cette terrifiante tactique du tueur en série indien

L’aménagement d’un lieu de travail et l’achat de matériel informatique adapté sont également considérés comme des dépenses par les enquêtés à hauteur de 66% et 55% respectivement.

Le nombre de personnes ayant interagi avec le sujet est de 27 638, dont 1 326 participants au sondage. Les résultats de la consultation ont permis d’éclairer les perceptions générales des participants sur la pratique du télétravail au Maroc, les avantages et les inconvénients du télétravail et les perspectives d’introduction de cette forme de travail au Maroc.