SOCCER (F) : Chloé Letocart, un voyage dans le nord

By | September 15, 2022

Après avoir débuté la saison sous le maillot d’Amiens Porto, l’ancien attaquant samarien s’est épanoui et a excellé sous le Stallarholmens SK en… Suède.

A l’heure où certains aiment chausser leurs crampons, Chloé Letocart est ravie de jouer tout l’été. Et pour cause, l’ex-attaquant duPorto-Amiens assouvit sa passion en… Scandinavie. Dans un championnat suédois qui ne fera pas de pause avant la fin de ce mois de septembre. A l’entame d’un hiver où les Amiénois ne s’arrêteront pas, déjà animés par l’envie de s’imposer à nouveau Pelouse en France. Rencontre avec une passionnée qui, du haut de ses dix-huit ans, ne perd pas le nord.

Cette année 2022 a un caractère bien particulier pour vous…

En effet, cette saison aura débuté en France, en Régional 1, sous le maillot deaffranchissement d’amiens, avant que je l’approuve Stallarholmens SKactuel chef de son groupe de Division 3, en Suède. Nous sommes sur la ligne droite Coude à coude pour joindre. C’est un exercice très serré. On est juste à un petit point d’avance sur les deux équipes qui nous talonnent.

Votre parcours personnel n’est pas anodin ?

je confirme (Rire) ! Mais cela me trottait dans la tête depuis longtemps. Et quand l’opportunité s’est présentée à moi, j’avoue que je n’ai pas vraiment hésité.

Du front de l’attaque au côté gauche de la défense…

Comment cela est-il apparu ?

See also  Plusieurs grandes villes refusent de diffuser la Coupe du monde 2022

Un peu au hasard… Le club recherchait des joueurs et par contacts mutuels les managers suédois m’ont alors approché puis nommé le profil qu’ils recherchaient. Ils m’ont dit que le mien convenait bien, que j’avais les qualités recherchées a priori. Puis les choses se sont brusquement accélérées. Une entrevue fut arrangée en sa présence et avec mon oncle. Et à l’issue de ce tour de table et d’un échange oral, mon choix était clair. Il y était plus ou moins en participant à cette interview (Rire) !

Une décision qui a bouleversé votre quotidien…

C’est vrai, mais j’y étais un peu préparé. Excitée à l’idée de cette belle aventure en novembre dernier, j’ai posé mes valises en mars. Ce projet était très important pour moi et pouvait se réaliser. Continue Suède était synonyme de désorientation. C’était l’occasion de découvrir de nouveaux horizons et une culture différente. En général, j’apprécie vraiment le développement ultérieur Des environnements qui ne me sont pas familiers. C’était celui-ci et je ne regrette pas du tout mon choix.

Chloé sujet 1
Chloé Letocart, ici à gauche, aux couleurs d’Amiens Porto.

Et votre choix a forcément influencé votre cursus scolaire ?

Oui, mais j’ai eu l’occasion de valider ma première année avec STAPS à distance. Dès mon retour en France, à l’approche de l’hiver, je pourrai poursuivre mes études. Je serai en 2ème année en particulier gestion sportive.

Votre réglage s’est bien passé côté gazon ?

See also  Coupe de France (5e tour). A boire et à manger pour les clubs vosgiens en 5e tour de Coupe de France

Il semble que oui ! (Rire) J’avoue être satisfait, d’autant plus que je n’évolue plus vraiment dans le même registre qu’avec Porto-Amiens, où j’étais très souvent à la pointe de l’attaque. Malheureusement dans les rangs de Stallarholmens SK, je ne trouvais pas ma voie dans un système 4-3-3. A la demande de l’entraîneur, je me suis retrouvé lors d’un affrontement sans engagement côté gauche. Même en tant que droitier, j’ai été impressionné par mes performances et le staff a voulu renouveler l’initiative. Et je ne veux pas vous cacher que j’ai aussi aimé ça…

5 buts et 6 passes décisives en 9 matchs

Une première tentative et en fait un chef-d’œuvre ?

Si tu le dis (Rire) ! C’est vrai que la “statistique” avec cinq buts marqués parle pour moi. J’ai également fourni six passes décisives en neuf matchs. Sans prétention de ma part. C’est juste le sentiment qu’un travail a été bien fait jusqu’à présent.

Et que si la période d’adaptation s’avérait courte ?

L’ambiance est différente je dirais… Le business du sport ne semble pas avoir sa place dans cette ambiance nordique. C’est du football authentique avec de très belles histoires. La passion anime l’un et l’autre. Il faut être sportif sur le terrain. Les duelsà la fois offensivement et défensivement, sont particulièrement physiques. J’avoue que cette approche ne m’a pas trop déstabilisé (le sourire).

Quelle que soit la personne, elle doit honorer le maillot

En Suède, elles sont également portées par des supporters attachés à leur club, à leurs couleurs. Quelle que soit la personne, elle doit honorer la chemise, homme ou femme. Je dirais que le football féminin en Suède est très populaire, parfois égal voire meilleur que son homologue masculin.

Quels sont vos objectifs à court terme maintenant ?

See also  Football/Coupe Nouvelle-Aquitaine : Gan va créer la surprise

Profitez encore et encore cette chance qui m’est donnée. Pour atteindre l’objectif que je me suis fixé, qui est de participer activement à l’accession au trône Stallarholmens SK en D2. En signe de gratitude envers elle, pour sa confiance, son soutien. Ensuite j’essaierai de trouver un vestiaire en France où je pourrai poser mon sac. Parce qu’honnêtement, j’ai pas l’intention de laisser mes crampons au placard (Rire) !

Propos recueillis par Fabrice Biniek
Copyright : DR (Chloé Letocart) et Frédéric Charnotet (Amiens Porto)