Tout savoir sur Jules Rimet, l’inventeur de la Coupe du monde de football

By | November 22, 2022

La Coupe du monde qui se déroule actuellement au Qatar n’aurait pas pu exister sans Jules Rimet, le créateur français du tournoi.

Regardée par des milliards de personnes dans le monde et se déroulant au Qatar jusqu’au 18 décembre, la Coupe du monde doit son existence à un esprit français. Jules Rimet, originaire de Haute-Saône et partisan passionné du football fédérateur, a fondé la compétition en Uruguay en 1928, deux ans avant sa première édition.

DE THEULEY À PARIS

Jules Rimet est né le 14 octobre 1873 à Theuley en Haute-Saône. Plusieurs siècles plus tard, il reste une figure locale puisqu’un monument a été érigé en son honneur dans le village en 1998.

Selon la mairie de Theuley, un stade de football de la commune voisine de Lavoncourt porte également son nom.

Jules Rimet étudie à Paris pour devenir avocat. Parallèlement, sa passion pour le sport se développe, notamment l’athlétisme, l’escrime et bien sûr le football.

PLUS DE TRENTE ANS À LA TÊTE DE LA FIFA

Dès le début, Jules Rimet a défendu la professionnalisation du sport. Il fonde d’abord un club tous sports et milite pour l’accès à ces disciplines pour tous, quelle que soit leur classe sociale.

Son engagement le conduit à participer à la fondation de la Fédération française de football (FFFA), dont il devient président en 1919.

Convaincus que le sport peut aussi être un vecteur de liens entre les nations, deux ans plus tard, les Haut-Saônois reprennent également la direction de la FIFA. Il a occupé ce poste pendant trente-trois ans.

SPORT… ET POLITIQUE

Après la Première Guerre mondiale, dont il sort décoré de la Croix de Guerre, Jules Rimet promeut le football comme instrument de paix et d’entente internationale. C’est ainsi qu’il crée la Coupe du monde dont la première édition se déroule en Uruguay en 1930 et dont la première coupe porte son nom.

Qualifié de “propagande”, son projet ne fait pas immédiatement l’unanimité et seules quatre équipes européennes participent à la première Coupe du monde : la France, la Belgique, la Roumanie et la Yougoslavie. Pourtant, le tournoi remporté par l’Uruguay est un succès sportif et commercial.

L’édition suivante est devenue plus connue mais a suscité la controverse car elle a été organisée par l’Italie fasciste de Benito Mussolini. Sous le feu des critiques, Jules Rimet s’est contenté de déclarer qu’il n’aimait pas mélanger sport et politique.

Une position qu’il a maintenue sans sourciller lors de la quatrième édition de la Coupe du monde organisée en France en 1938. Cette année, les joueurs de l’équipe d’Allemagne ont commencé leur match par un salut hitlérien.

Nominé pour le prix Nobel de la paix

Nommé commandeur de la Légion d’honneur en 1949, Jules Rimet quitte son poste à la tête de la FIFA en 1954 pour en devenir le président d’honneur. Lorsqu’il est nominé pour le prix Nobel de la paix l’année suivante, il voit sa candidature rejetée par le jury norvégien. Les polémiques autour des Coupes du monde 1934 et 1938 auraient joué contre lui.

En 1954, il publie un livre intitulé La merveilleuse histoire de la Coupe du monde, qui relate sa carrière. Jules Rimet meurt deux ans plus tard, le 15 octobre 1956, à Suresnes.

See also  Football : Young Cagous participe au tournoi qualificatif pour la Coupe du monde 2023