trois hommes toujours en garde à vue pour l’attaque de Kheira Hamraoui

By | September 15, 2022

La garde à vue des trois hommes d’une vingtaine d’années mis en cause dans l’enquête sur l’attentat contre le joueur du PSG Kheira Hamraoui en novembre dernier a été prolongée, a indiqué jeudi à l’AFP une source proche du dossier. arrêté”chez eux“En date de mercredi matin, ils étaient toujours en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Versailles en date de jeudi matin, selon une source proche du dossier. Leurs auditions pourraient durer jusqu’à vendredi matin.

Tous les trois inclusau moins l’un d’entre eux a un casier judiciaire“, sont soupçonnés d’avoir participé”directsur l’attentat de Kheira Hamraoui en novembre 2021 à Chatou près de Paris, selon cette source. L’un d’eux a été interpellé à Yerres (Essonne) et les deux autres à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne). Cette garde à vue s’inscrit dans le cadre de l’information judiciaire ouverte à Versailles le 15 novembre 2021 contre X pour “conspiration” et “augmentation de la violence“.

See also  Football/Coupe de France : le FC Villeneuve-sur-Lot évite le piège

Le 4 novembre 2021, Kheira Hamraoui a été attaquée à coups de barre de fer par deux hommes devant l’une de ses coéquipières du PSG, Aminata Diallo, alors qu’elle revenait d’un dîner avec son équipe. Dans un premier temps, l’hypothèse d’une rivalité entre les deux joueurs du Paris Saint-Germain évoluant au même poste d’entrejeu a été envisagée. Aminata Diallo et un de ses amis, détenus à Lyon (Moyen-Orient), avaient été placés en garde à vue mais finalement aucune charge n’avait été retenue contre eux. Aminata Diallo a toujours fermement nié être impliquée.

A ce stade de la garde à vue, les trois suspects n’ont aucun lien avéré avec ce joueur, a indiqué à l’AFP une autre source proche du dossier. En juin, Kheira Hamraoui, 32 ans, souffrait de sa maladie depuis ce “Attaque d’une violence sans précédent‘, perturbant sa saison 2021-2022 et celle en cours. Sous contrat jusqu’en juin 2023, elle est tenue à l’écart du groupe professionnel depuis le début de la saison, un fait constaté par un huissier en formation la semaine dernière. Son agression a suscité de nombreux commentaires, notamment sur les réseaux sociaux. En février, Kheira Hamraoui a porté plainte pour «diffamation, injure publique, menaces et atteinte à la vie privéeau parquet de Paris contre un influenceur et un journaliste indépendant.

See also  Sanchez, Vidal, Messi... les confidences de Sampaoli