Tunisie-Côte d’Ivoire : Cinq filières à booster sur le marché ivoirien (CEPEX)

By | September 16, 2022

Agriculture, industrie, bâtiment et travaux publics (BTP), santé et transports terrestres, tels sont les secteurs les plus porteurs qu’il convient de promouvoir sur le marché ivoirien dans le cadre d’un partenariat stratégique entre la Tunisie et la Côte d’Ivoire.

C’est ce qu’indique le PDG du Centre de Promotion des Exportations (CEPEX), Mourad Ben Hassine, s’exprimant jeudi 15 septembre lors d’un webinaire animé par la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT International) sur le Business et a été organisé opportunités d’investissement en Côte d’Ivoire.

Il estime nécessaire d’améliorer l’accès à ce marché dans le cadre d’un partenariat stratégique. Les intrants agricoles ou zootechniques tels que les engrais, les phosphates et dérivés, les médicaments vétérinaires, les compléments alimentaires et les aliments pour animaux sont des produits à exporter vers le marché ivoirien, sans oublier les composants chimiques, les équipements, les emballages et les services associés (formation, maintenance, etc. )

Selon Ben Hassine, le secteur de la santé est en forte croissance à mesure que la demande de médicaments et de compléments alimentaires se développe. Il en va de même pour la construction, qui reste un secteur important en raison de l’exportation de matériaux de construction et des services associés (bureaux d’études, architectes, topographes, etc.).

See also  Les prix du poulet continuent d'augmenter

Le responsable a mentionné plusieurs autres opportunités dans les secteurs traditionnels d’exportation, notamment dans le secteur agro-alimentaire (poissons congelés, préparations à base de céréales, préparations de fruits et légumes, fruits, etc.), dans le secteur des industries diverses (médicaments, engrais, produits chimiques). et inorganique) et l’industrie mécanique et électrique (appareils et composants électriques).

Selon Ben Hassine, pour développer les exportations tunisiennes vers la Côte d’Ivoire, il faut s’adresser directement au consommateur, réduire les risques et augmenter la compétitivité des produits, en plus de « développer une stratégie promotionnelle basée sur des objectifs clairs visant à orienté client et un partenariat gagnant-gagnant à long terme”.

Concernant le commerce tuniso-ivoirien, le responsable a souligné que la Côte d’Ivoire est un partenaire stratégique pour la Tunisie et est le premier client en Afrique sub-saharienne et le quatrième tiers à travers le continent après l’Algérie, la Libye et le Maroc.

La Tunisie est également le premier fournisseur de la Côte d’Ivoire pour divers produits tels que le gypse, le ciment blanc, les dattes et l’huile d’olive.

See also  5 façons d'éviter de consommer de l'huile hydrogénée malsaine

En 2021, une exportation record vers la Côte d’Ivoire a été enregistrée avec un chiffre d’affaires de 240 millions de dinars, en hausse de 61%, selon le responsable.
“L’augmentation des exportations a touché différents secteurs, principalement différentes industries (phosphates, engrais, matériaux de construction et médicaments), suivi par le secteur EMI (câbles, équipements électriques et consommables) et enfin le secteur agro-alimentaire (huile d’olive, dattes, margarine et biscuits)”.

La Côte d’Ivoire est importatrice de plus de 1 037 produits dont des hydrocarbures, des équipements, des équipements mécaniques et électriques, des médicaments, des engrais, des surgelés et des matériaux de construction. C’est l’un des exportateurs mondiaux de cacao (54%), de fruits, de métaux précieux, de coton, de bois et de café.