Washoku World Challenge : la bataille des saveurs de Paris à Tokyo

By | November 20, 2022

Cette année, le Washoku World Challenge fête sa dixième édition. Organisé par le ministère de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche du Japon, ce concours de cuisine japonaise est ouvert aux chefs non japonais passionnés par la cuisine japonaise et souhaitant améliorer leurs connaissances et leurs compétences.

Les participants du monde entier sont les bienvenus. Trois qualifications régionales ont eu lieu respectivement à Paris, New York et Singapour. Et afin de donner leur chance au plus grand nombre de participants, deux tournois en ligne ont également été mis en place.

Vainqueur à Paris de la WWC

Le rayonnement international de la gastronomie japonaise

Le nombre de restaurants japonais en dehors du Japon a augmenté ces dernières années. Il existe aujourd’hui environ 160 000 restaurants japonais dans le monde, dont environ 13 300 en Europe. La réputation de la gastronomie japonaise n’est plus à faire et des chefs internationaux contribuent à la faire rayonner. Malheureusement, il arrive aussi que certains restaurants labellisés « japonais » proposent en réalité des menus limités (ex : sushis ou brochettes en France) qui ne reflètent pas toute la richesse de cette cuisine et ne rendent pas justice à la qualité et au goût des produits japonais. .

See also  Cultivez vos propres herbes dans ce potager d'intérieur

Le Washoku World Challenge vise donc à promouvoir une cuisine délicieuse et plus saine à l’étranger, ainsi qu’à promouvoir l’exportation de la nourriture japonaise encore sous-estimée.

Chefs européens participant au WWC

Le thème du Washoku World Challenge de cette année

La cuisine japonaise sait utiliser des ingrédients aussi divers que l’algue kombu et les copeaux de bonite

champignons séchés, champignons shiitake séchés ou graines de soja.

Le dashi, élément fondamental de la cuisine japonaise “de tous les jours”, est entre autres

à base d’eau douce, d’extrait d’algues

Kombu et acide inosinique extraits de copeaux de bonite séchés.

C’est un “classique” de la cuisine japonaise et un plat à ne pas prendre à la légère car il est déjà réinterprété selon les régions et les personnes qui le cuisinent.

Il est donc tout naturel que Dashi a été choisi comme thème du 10e anniversaire du Washoku World Challenge. Le but est d’obliger les chefs à revenir au “basique”.

See also  Économisez de l'argent avec un menu touski

Plats préparés pour le Washoku World Challenge

Une finale tant attendue à Tokyo !

Voici les résultats de la finale européenne (qui s’est donc déroulée à Paris fin octobre) :

Les six finalistes (issus des qualifications en Europe, en Amérique du Nord et à Singapour, mais aussi en ligne) seront invités au tournoi final à Tokyo.
A cette occasion, un cours de cuisine spécial sera proposé par les meilleurs chefs japonais. Une belle occasion d’apprendre encore plus en détail les techniques et connaissances de la cuisine japonaise.
Une visite chez des fabricants d’ingrédients japonais est également organisée. Les finalistes peuvent ensuite observer comment les ingrédients japonais traditionnels sont cultivés ou fabriqués.

Enfin, les vainqueurs du tournoi final sont autorisés à participer au « Japanese Culinary Arts Award ». L’occasion pour eux de découvrir les techniques de pointe de la cuisine japonaise en contact étroit avec ceux qui la pratiquent au quotidien.

See also  Bien choisir sa friteuse, le top 10 des modèles incontournables de 2022

Pour plus de détails sur le Washoku World Challenge et ses différentes éditions, vous pouvez vous rendre directement sur le site de l’événement ou tout suivre sur les réseaux sociaux !